/news/politics

Circonscription du chef péquiste

Un candidat de Québec solidaire dans Rosemont contre Lisée

TVA Nouvelles

Fort de sa victoire fracassante dans Gouin avec 69,2% des voies, Gabriel Nadeau-Dubois, affirme que Québec solidaire (QS) compte présenter un candidat dans la circonscription de Jean-François Lisée aux prochaines élections.

Pour sa part, le Parti québécois (PQ) avait choisi de ne pas présenter de candidat péquiste dans Gouin afin de ne pas nuire à l’élection de l’ancien leader étudiant de 26 ans ainsi qu'à une éventuelle alliance des forces souverainistes avec QS.

 «La décision prise au congrès la semaine dernière est de présenter 125 candidats et candidates [aux prochaines élections]. On a la parité depuis la fondation de Québec solidaire, on est fier de ça. Il y aura un candidat ou une candidate dans Rosemont et une campagne de QS», a soutenu le nouveau député solidaire en entrevue avec Mario Dumont.

 

«On ne veut pas battre M. Lisée à tout prix, mais on veut présenter des candidats partout au Québec pour parler de notre projet de société», ajoute M. Nadeau-Dubois.

Excuses et ton agressif

Depuis que QS a décidé de fermer la porte à toute forme d’alliance avec  le PQ, le torchon brûle entre les deux formations politiques. «Je peux comprendre que M. Lisée soit déçu de la décision de Québec solidaire. Je comprends que la décision de QS ait dérangé, mais le débat est clos», précise Gabriel Nadeau-Dubois.

Le président du PQ réclame même aujourd’hui que QS se dissocie des propos tenus lors du dernier congrès de la formation politique, accusant notamment les péquistes d’être «racistes et xénophobes». Et Jean-François Lisée a qualifié le comité de coordination national de QS de «Politburo».

«Je ne comprends pas ces accusations-là depuis quelques jours. [...] Je ne comprends pas le ton de M. Lisée, agressif et à l’attaque. [...]  Je pense que l’on se lance de la bouette depuis une semaine et demie de part et d’autre», a nuancé M. Nadeau-Dubois qui souhaite que sa formation politique se concentre sur les vrais enjeux que défend son parti.

 «On est un parti de gauche. On pense que le capitalisme a plein de problèmes. On ne veut pas tout nationaliser, mais il faut transformer certains secteurs de l’économie. On pense qu’une économie en santé est une économie mixte avec une bonne dose de privé, de public et d’économie sociale», dit-il.

Gabriel Nadeau-Dubois aussi coporte-parole de QS croit-il que son parti a des chances de se faire élire en 2018 notamment dans Rosemont, circonscription montréalaise limitrophe de Gouin? «Québec solidaire a des chances partout, notamment à Montréal et notamment dans Rosemont», appuie-t-il.

Dans la même catégorie