/news/currentevents

Triangle amoureux

Incrédulité après la tuerie à Sainte-Brigitte-des-Saults

Louis Cloutier | TVA Nouvelles

Au lendemain du double meurtre suivi d’un suicide survenu au camping naturiste Adam et Ève à Saint-Brigitte-des-Saults, dans le Centre-du-Québec, les résidents des environs étaient consternés par les événements.

Lundi, en fin d’après-midi, Denis Carpentier, 76 ans, a apparemment tué son ex-conjointe Suzanne Gareau et le nouvel ami de cette dernière, Rodrigue Tremblay, avant de s’enlever la vie.

«Quand j'ai vu ça, les deux bras me sont tombés à terre», a raconté mardi à TVA Nouvelles Freddie Gourlay, le garagiste du village, qui avait pour client le présumé tueur et l'une de ses victimes «Je ne connaissais vraiment pas cette facette-là de ce gars-là. Je savais qu'il était un peu possessif, mais jamais pour commettre un acte comme ça», a poursuivi M. Gourlay.

Suzanne Gareau avait quitté Denis Carpentier il y a deux semaines pour aller vivre chez un de ses amis de longue date, Rodrigue Tremblay, sur le domaine naturiste Adam et Ève. C'est d'ailleurs Carpentier qui avait vendu à M. Tremblay, il y a quelques années,l'habitation dans laquelle a eu lieu la tuerie.

Le présumé tueur habitait à Drummondville. Sa fille, qui s'y trouvait au domicile de l'homme mardi après-midi, s'est dit en état de choc. Un proche qui l'accompagnait a indiqué que jamais on n’aurait s'attendre à ce que M. Carpentier puisse agir de la sorte.

Dans le voisinage, personne ne le connaissait ni Denis Carpentier ni sa conjointe. «J'ai appris son nom à la télévision, a confié Carl Cusson, un voisin. Ça fait deux ans qu'ils vivaient là, mais on n'a pas eu aucun signe de va-et-vient. On les voyait, mais pas tant que ça. Jamais ils ne nous ont adressé la parole.»

Dans la même catégorie