/regional/centreduquebec

Eau potable

Bécancour se prépare en cas de déversement sur le fleuve

Louis Cloutier

 - TVA Nouvelles

Le déversement massif d'égout par la ville de Montréal à l'automne 2015 fait prendre conscience à la Ville de Bécancour de la vulnérabilité de sa prise d'eau dans le fleuve Saint-Laurent.  La Ville a donc entrepris de chercher des façons de sauvegarder son approvisionnement en eau potable en cas de marée polluante.

Encore en 2016, Bécancour avait été avertie des risques pour sa prise d'eau que faisait peser  une fuite de mazout provenant d'un navire dans le secteur de Montréal. Comme lors du déversement des eaux usées montréalaises quelques mois plus tôt, l'incident n'avait entraîné aucune conséquence mesurable sur la qualité de l'eau.

Bécancour comble 90% de ses besoins à même le fleuve. Son système de captation se situe à environ 400 mètres de la rive un peu en aval du pont Laviolette. Une firme privée vient d'être mandatée afin de suggérer différents scénarios de rechange en cas d'interruption de l'alimentation provenant du fleuve.

«Quels sont les plans B et C en cas de désastre? se questionne le maire Jean-Guy Dubois. Il y a la façon d'aller s'approvisionner ailleurs sur une base temporaire. Pendant combien de temps? On pourrait le faire à quel niveau en exigeant quel niveau de baisse de consommation et quels seront les apports des entreprises?»

Bécancour devrait avoir en main les différents scénarios qui s'offrent d'ici la fin de l'année.