/regional/sherbrooke/estrie

Aspergé de pétrole

Victime collatérale de la tragédie de Lac-Mégantic

Jean-François Desbiens | TVA Nouvelles

Yannick Grenier est une victime collatérale de la tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic.

Embauché par la firme RSR Environnement pour récupérer les millions de litres de pétrole déversé à la suite du déraillement, il a été aspergé de produits pétroliers lors d'une manoeuvre de pompage.

Les yeux, le visage et les bras brûlés, il a aussi subi d'importantes brûlures aux poumons et à l'estomac.

L'homme de 45 ans était en pleine santé avant l'accident, depuis, il ne compte plus les rendez-vous à l'hôpital.

Il ne peut plus exercer son métier bien rémunéré d'opérateur de pelle mécanique. Et il est essoufflé au moindre petit pas, il ne peut plus tolérer les vapeurs d'essence.

Les gaz de schiste et liquides de fracturation contenus dans le wagon-citerne et qu'il a ingurgités en grande quantité lors de la rupture d'un tuyau servant au transbordement sont hautement cancérigènes.

En compensation, il a reçu 1320$ de son employeur et touché les quelques dizaines de milliers de dollars prévus au régime d'indemnisation pour son choc post-traumatique. La CSST a refusé de le dédommager.

Le syndic responsable de distribuer les 431 millions du Fonds d'indemnisation accepte de le compenser pour les pertes de revenus encourus jusqu'ici.

Sa santé à moyen et long terme étant lourdement hypothéquée, Yannick Grenier souhaiterait aussi être indemnisé pour les lésions corporelles qui lui causeront à l'avenir de nombreux inconvénients.

Il a plaidé sa cause devant le juge à la retraite André Rochon, hier, au palais de justice de Lac-Mégantic.

Dans la même catégorie