/news/society

Blitz en Montérégie et à Montréal

Des patients trouvent enfin un médecin de famille

TVA Nouvelles

Aussi étonnant que cela puisse paraître, 46 médecins de famille d'une dizaine de cliniques de la Montérégie et de l’Ouest de l’île de Montréal font actuellement un blitz d’inscriptions. Les médecins de ces cliniques cherchent littéralement des patients.

Elles ont appelé 350 personnes inscrites au guichet d’accès. La plupart des patients ont moins de 40 ans et n'ont pas de graves problèmes de santé.

«Le gros lot»

Réussir à obtenir un médecin de famille après une longue période est une bénédiction pour plusieurs citoyens. Certains croient avoir remporté le gros lot. «C'est un beau cadeau et c'est quelque chose dont je suis bien heureux», a affirmé Pierre Boucher devant la caméra de TVA Nouvelles.

«Si je suis malade, je peux juste appeler mon médecin pour avoir un rendez-vous et que je puisse passer le plus rapidement possible», a souligné Mégane Wenzl, une adolescente de 14 ans.

À 95 ans, Jeanne Leroux est rassurée d'avoir enfin son médecin de famille après de nombreux mois d'attente. «C'est sûr que j'étais inquiète parce que dernièrement ça n'allait pas bien», dit-elle.

Dans l'ouest de la Montérégie, 20 000 personnes inscrites au guichet d'accès tentent toujours d'avoir un médecin de famille. Ils étaient 28 000 il y a six mois. Les médecins de famille promettent d'accentuer la cadence d'ici la fin de l'année pour répondre aux exigences imposées par le ministre Barrette, à la suite d'une entente conclue en 2015 avec la Fédération des médecins omnipraticiens.

Il souhaite un taux d'inscription de patients de 85% partout au Québec. Ici, on est rendu à 72%, mais selon ce médecin, il sera difficile de dépasser les 76%.

«On est très engagés dans l’inscription de notre clientèle et notre engagement on cherche à le respecter dans la mesure du possible», a affirmé le président de l’Association médecins omnipraticiens du Sud-Ouest, Serge Lalonde.

Beaucoup d'absences aux rendez-vous

Un autre phénomène est observé par les médecins de famille: le taux d'absence aux rendez-vous ne cesse de croître.

«Souvent, il y a 50% des gens qui ne se présentent pas au rendez-vous, parce qu'ils doivent prendre une journée de congé pour venir nous rencontrer», explique Dr Sylvain Dufresne de la clinique médicale Trois-Lacs.

Dans la même catégorie