/regional/troisrivieres/mauricie

Louveteau, lionceau et bébé kangourou

Baby-boom au Zoo de Saint-Édouard

Jonathan Roberge | TVA Nouvelles 

C'est la fin des classes et les élèves de deuxième année de l'école Jean-Chrysostôme-Chaussé de Lavaltrie ont obtenu leur récompense. Ils ont été les premiers à pouvoir flatter un jeune louveteau arrivé dimanche soir au Zoo de Saint-Édouard.

Approcher et cajoler les animaux est devenu la signature de ce jardin zoologique. Les réactions sont toujours très fortes. Les bébés ne demeurent toutefois pas petits très longtemps.

«Le bébé lion arrivé l’an dernier pèse maintenant plus de 250 livres. On ne peut plus l’approcher. Heureusement, on a un autre bébé qui vient d’arriver pour l’été », souligne le propriétaire du zoo Normand Trahan.

L'achalandage a explosé l’an dernier avec l'arrivée de deux lionceaux blancs. Ils sont inséparables.

«Les félins, c’est ce que les gens aiment voir, plus que des cervidés, affirme Normand Trahan. Tous les chevreuils finissent par se ressembler.»

Il y a aussi un jeune kangourou, né cet automne, qui attire les foules, en plus de jeunes maras.

Le baby-boom du Zoo de St-Édouard était inespéré par son propriétaire qui y a investi des centaines de milliers de dollars depuis cinq ans.

Dans la même catégorie