/news/world

Décès d'Otto Warmbier

Donald Trump dénonce le «régime brutal» de Pyongyang

Agence France-Presse

Le président Donald Trump a dénoncé lundi le «régime brutal» de Pyongyang après le décès d'un étudiant américain rapatrié dans le coma au terme d'une détention de plus d'un an en Corée du Nord.

«Beaucoup de choses terribles se sont passées. Mais au moins nous l'avons ramené chez lui pour qu'il soit avec ses parents», a déclaré le président américain peu après l'annonce, par la famille, de la mort du jeune homme de 22 ans.

«C'est un régime brutal», a-t-il ajouté à l'occasion d'une réunion à la Maison-Blanche avec des dirigeants de grands groupes technologiques.

Otto Warmbier avait été arrêté par le régime communiste en janvier 2016. À son retour aux États-Unis le 13 juin, il présentait de graves lésions cérébrales.

Il avait été arrêté pour avoir tenté de voler une affiche de propagande, alors qu'il se trouvait en Corée du Nord dans le cadre d'un voyage organisé. Il avait été condamné à 15 ans de travaux forcés par la Cour suprême nord-coréenne.

Dans un communiqué diffusé peu après son allocution, Donald Trump a souligné sa détermination «à empêcher que des innocents ne subissent de telles tragédies aux mains de régimes qui ne respectent pas l'État de droit ou la décence la plus élémentaire».

«Il n'y a rien de plus tragique pour des parents que la perte d'un enfant dans la force de l'âge», a-t-il ajouté. «Nos pensées et nos prières accompagnent la famille d'Otto, ses amis et tous ceux qui l'aimaient».

Dans la même catégorie