/news/law

Argent saisi par l’UPAC

Fraude à Laval: l'ex-maire Vaillancourt et sa femme récupèrent 54 000$

Éric Thibault | Journal de Montréal

 - Agence QMI

MARTIN ALARIE/JOURNAL DE MONTRÉ

Gilles Vaillancourt et sa conjointe Francine Dupuis pourront récupérer une somme totalisant 54 000 $ que l'UPAC leur avait saisie durant son enquête qui a ‎valu à l'ex-maire de Laval six ans de pénitencier et la restitution de 8,5 millions $ en fonds publics.

Le juge James Brunton a rendu cette ordonnance à la demande des avocats de l'ancien maire, lundi matin, au palais de justice de Laval.

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales ne s'est pas opposé à la requête, précisant que ces montants en argent comptant qui avaient été confisqués lors de perquisitions menées en 2012 et 2013 ne sont pas reliés aux crimes commis par l'ex-maire Vaillancourt.

Ce dernier se fera donc remettre 5000 $ tandis que sa conjointe récupérera 49 000 $.

Francine Dupuis a récemment fait l'acquisition d'un nouveau condo sur l'île Paton qu'elle et sa fille ont payé 545 000 $ sur-le-champ, sans contracter d'hypothèque.

Gilles Vaillancourt avait notamment cédé à la Ville de Laval son condo d'un million de dollars sur l'île Paton, en plus de 7,5 millions $ placés dans des comptes en Suisse, à titre de dédommagements pour le stratagème frauduleux dans l'attribution de contrats publics dont il fut l'un des maîtres d'oeuvre, entre 1996 et 2010.

Ce système de collusion, de corruption et de financement politique illégal, par lequel les entrepreneurs et les firmes de génie se partageaient les contrats à Laval en retour d'une ristourne au parti PRO des Lavallois, a coûté plusieurs dizaines de millions $ versés en trop aux contribuables, selon la poursuite.

Vaillancourt, 75 ans, sera admissible à une libération conditionnelle dès le mois de décembre prochain, après avoir purgé le sixième de sa peine.

Dans la même catégorie