/news/law

Premier adulte condamné pour ce motif au Canada

Un Gatinois coupable d’avoir voulu rejoindre le groupe EI

Michaël Nguyen | Agence QMI

Un Gatinois est devenu lundi le premier Québécois à être déclaré coupable d’avoir tenté de rejoindre le groupe État Islamique, en Syrie.

«Il n’y avait pas d’amateurisme de sa part, son but était de combattre avec l’EI, c’est en toute connaissance de cause qu’il voulait quitter le Canada», a dit le juge Serge Delisle avant de rendre son verdict de culpabilité.

Ismaël Habib, 29 ans, a ainsi échoué dans sa tentative de convaincre la justice de son innocence. Lors du procès, il avait juré qu’il voulait seulement aller sauver sa femme et ses enfants en Syrie, mais le magistrat n’a pas été dupe.

«L’un n’empêche pas l’autre», a commenté le magistrat.

Le juge a d’ailleurs rappelé que Habib avait tout avoué à des agents d’infiltration qui s’étaient fait passer pour des criminels. Lors d’une rencontre, Habib avait dit vouloir quitter le pays pour faire le djihad, mourir en martyr et obtenir 72 vierges comme l’énoncent ses croyances.

«Il affirme que même si ses enfants étaient au Canada et qu’il était en sécurité, il voulait quitter pour vivre dans un état où la charia est appliquée», a noté le magistrat.

Récit «abracadabrant»

Lors de son témoignage, Habib avait prétendu avoir fait ses aveux dans le but de se rendre intéressant auprès des agents d’infiltration, mais le juge ne l’a pas cru.

Pire, le magistrat a qualifié de «presque rocambolesque, abracadabrant» le récit extrêmement détaillé de l’accusé, mais aussi rempli de contradictions et d’invraisemblance.

À un moment, Habib avait expliqué qu’il était en panique lorsqu’il avait voulu quitter le pays. Il disait craindre pour la sécurité de sa femme et de ses enfants en Syrie.

Or, en même temps, il s’était inscrit sur un site de rencontre pour musulman. Il y a rencontré une femme avec qui il s’était marié sans lui dire qu’il s’agirait de sa deuxième épouse.

Au fil des années, Habib avait souvent menti, entre autres pour frauder le programme prêts-bourses du gouvernement. À un agent double, Habib s’était vanté de pouvoir remplir ses poches de 9000 $ annuellement.

Notons que Habib est le premier adulte au Québec à être déclaré coupable de ce chef de terrorisme. Avant lui, un adolescent avait été reconnu coupable du même chef, écopant d’une garde fermée.

En Ontario, un homme a également plaidé coupable du même chef, avant de subir son procès.

Dans la même catégorie