/news/currentevents

Cycliste pris dans la tempête

«Je me suis dit que je me ferais perforer»

TVA Nouvelles

Le cycliste Langis Boudreault a eu une chance incroyable, dimanche, lorsqu'un phénomène météo a touché le secteur d'Hébertville, au Lac-Saint-Jean.

Il circulait dans les sentiers du mont du Lac Vert lorsqu'il s'est fait surprendre par les vents violents.

Il a tout juste eu le temps de se réfugier dans un dénivelé en bordure du sentier, alors que les arbres commençaient à être déracinés.

 

Plusieurs arbres de taille imposante se sont effondrés tout juste à côté de lui. Miraculeusement, il s'en est sorti sans blessures.

«Comme l'ours dans sa tanière, je me suis mis en position foetale. Je me suis caché, et ce qui m'est passé par la tête, c'est soit je vais être emporté par le vent ou je vais être écrasé par les arbres. Je n'ai pas eu le temps de prier, je n'ai pas eu le temps de penser. Vingt secondes, trente secondes ont passé, ça a semblé une éternité pour moi. Les arbres tombaient à gauche et à droite. Je me suis dit que je me ferais perforer», a-t-il raconté à TVA Nouvelles.

M. Boudreault avait l'habitude de se promener avec son fils dans ce secteur. Exceptionnellement, hier, il ne l'avait pas contacté. Un coup de chance du destin, a-t-il estimé.