/finance/homepage

Étude de l'UMQ

Les aéroports régionaux du Québec ont besoin de 400 M$

Agence QMI

Les aéroports régionaux du Québec auraient besoin d’investissements en immobilisations de 400 millions $ répartis sur cinq ans selon une étude réalisée par l’Union des municipalités du Québec (UMQ).

Les aéroports qui sont exploités par les municipalités et les municipalités régionales de comté (MRC) commanderaient 60 % de ces investissements, soit 232 millions $.

Le maintien et le développement des pistes, des aires de stationnement, des bâtiments, ainsi que l’acquisition et à la réfection d’équipement de tout genre font partie des priorités.

«Les aéroports constituent des outils indispensables de développement économique pour les régions et doivent être perçus comme des opportunités et non pas comme des sources de dépenses», a indiqué le président de l'UMQ et maire de Sherbrooke, Bernard Sévigny.

«Il est essentiel qu'ils disposent de la marge de manœuvre nécessaire pour jouer pleinement leur rôle de moteurs économiques», a-t-il ajouté.

Pour le maire de Gaspé Daniel Côté, président du Comité sur les aéroports régionaux de l’UMQ, il est important que le gouvernement du Québec revoie et bonifie ses programmes. «Chaque aéroport a son importance stratégique, géographique ou de niche. Il est donc primordial que chacun d'entre eux soit utilisé à son plein potentiel, au bénéfice des communautés desservies», a-t-il précisé.

Cette étude fait partie des démarches entreprises par l’UMQ afin de présenter un plan économique pour les régions.

Dans la même catégorie