/news/politics

Allégations d’inconduite sexuelle

Pas d'accusation contre le député Pierre Paradis

Kathryne Lamontagne | Agence QMI

Le député provincial Pierre Paradis ne fera face à aucune accusation criminelle dans la foulée des allégations d’inconduite sexuelle dont il a fait l’objet.

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a annoncé sa position par voie de communiqué, lundi. Les enquêteurs avaient terminé leur travail et soumis cette affaire à la Couronne il y a de cela un mois.

«Après examen du rapport d’enquête produit par la Sûreté du Québec à la suite d’allégations de gestes à caractère sexuel visant le député de la circonscription de Brome-Missisquoi, le DPCP n’est pas raisonnablement convaincu de pouvoir établir la culpabilité de cette personne. En conséquence, aucune accusation criminelle ne sera déposée dans ce dossier», explique le DPCP.

L’enquête s’était entamée à la fin du mois de janvier. Pierre Paradis avait alors été démis de ses fonctions de ministre de l’Agriculture et exclu du caucus libéral. Au même moment, le député de Brome-Missisquoi était victime d’une commotion cérébrale à la suite d’un accident d’équitation. En convalescence depuis, il n’a pu assumer son rôle d’élu.

L’état de santé de l’élu s’étant amélioré, il avait rencontré les autorités le 20 avril dernier. La victime alléguée, une employée de son cabinet, avait précédemment livré sa version des faits. Cette dernière a été informée de la décision du DPCP. «La plaignante a été rencontrée afin de l’informer du résultat de l’analyse du dossier et de lui expliquer les motifs qui sous-tendent cette décision», écrit le porte-parole Jean-Pascal Boucher.

Rappelons que Pierre Paradis, âgé de 66 ans, est toujours en congé de maladie.

Dans la même catégorie