/news/society

Selon le Regroupement provincial des comités des usagers

Réseau de la santé: «beaucoup de chemin à parcourir»

Agence QMI

SÉBASTIEN ST-JEAN/24 HEURES/AGENCE QMI

Le Regroupement provincial des comités des usagers (RPCU) considère qu’il reste «un très grand chemin à accomplir» pour améliorer le réseau de la santé québécois, bien que «des interventions notables ont été réalisées en ce qui a trait à la qualité des services et des soins, en particulier en CHSLD».

La disponibilité d’un médecin de famille doit rester un objectif prioritaire, selon le CPCU, alors que seulement 60 % des citoyens de la région de Montréal ont accès à un médecin de famille.

«Des gestes supplémentaires importants devront être faits au cours des prochaines années pour que la réorganisation donne tous les résultats attendus et que les Québécois aient accès à un médecin de famille», a indiqué Pierre Blain, directeur général du RPCU.

Le Regroupement propose notamment une implication plus importante des infirmières praticiennes spécialisées, un réinvestissement dans les infrastructures du réseau et la réalisation d’une étude nationale sur les économies découlant de la prévention en santé physique et mentale.

«Nous demandons au ministre, M. Gaétan Barrette, de considérer nos recommandations pour ce qu’elles sont : des propositions équilibrées et réfléchies, qui découlent d’une expérience profonde et qui ont toutes comme objectif la défense des droits des usagers», a expliqué Claude Ménard, président du RPCU.

En plus des améliorations en centre d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD), le RPCU a salué les efforts déployés pour le développement de l’offre de soins à domicile et des soins palliatifs.

Le RPCU défend les droits des usagers et est le porte-parole des 600 comités des usagers et de résidents des établissements de santé et de services sociaux du Québec.

Dans la même catégorie