/news/techno

Vie intelligente

Le Laboratoire à ciel ouvert prend forme à Montréal

Francis Halin | Journal de Montréal

L’implantation des infrastructures du premier Laboratoire à ciel au Canada va bon train, ont annoncé Manon Brouillette, présidente et chef de la direction de Vidéotron et les responsables d’Ericsson, de l’École de technologie supérieure (ETS) et du Quartier de l’innovation (QI), mercredi matin, à l’ETS, à Montréal.

Lancé au mois de septembre dernier, ce Laboratoire vise à tester dans des conditions réelles des applications technologiques en stimulant la collaboration entre universitaires, industriels et membres de l’administration municipale.

Les équipes de Vidéotron, d’Ericsson et de l’ÉTS travaillent fort en ce moment pour préparer le Laboratoire en vue d’y accueillir bientôt ses premiers collaborateurs.

De nouveaux projets

Plusieurs projets exploratoires sont en branle. Wi-Fi SON (Self-Organizing Network), déployé par Vidéotron, avec XCellAir, consiste en l’installation d’un réseau auto-organisé capable de transformer des points d’accès Wi-Fi traditionnels en un réseau intelligent.

Ericsson et Vidéotron veulent aussi couvrir les zones de connexions limitées, comme les sous-sols et stationnements, grâce à une technologie appelée « picocellules ».

La gestion intelligente de l’utilisation de l’eau dans les toilettes publiques et le Li-Fi, une technologie de communication sans fil fondée sur l'utilisation de la lumière, sont également en développement.

Dès l’automne prochain, les entreprises et chercheurs pourront d'ailleurs soumettre leurs propositions qui seront ensuite évaluées par un comité de sélection. Les citoyens seront aussi invités à soumettre leurs idées.

Dans la même catégorie