/news/world

Troubles de type autistique

Des symptômes alarmants chez les tout-petits exposés aux écrans

TVA Nouvelles 

De plus en plus de jeunes enfants présentent des symptômes qui ressemblent beaucoup à ceux d’un syndrome autistique qui seraient attribués à leur surexposition numérique.

Une exposition massive aux écrans chez les tout-petits induirait-elle des troubles de type autistique ?

C’est l’hypothèse de certains professionnels qui est massivement partagée sur les réseaux sociaux et qui suscite des réactions contrastées dans la communauté médicale, rapporte le quotidien français «Le Monde».

Les écrans prennent de plus en plus de place dans la vie familiale. Téléphones intelligents ou tablettes permettent bien souvent d’occuper, voire de calmer les bébés.

Des modèles spécifiques de tablettes sont même en vente pour les moins de 4 ans. Sans compter les expositions indirectes, à tout âge: télévision allumée en permanence, parents moins présents pour l’enfant, car focalisés sur leur propre écran.

Dès mars, la docteure Anne-Lise Ducanda, médecin de PMI dans l’Essonne, avait posté une vidéo sur YouTube où elle faisait le lien entre des troubles du spectre autistique et l’exposition numérique.

«Depuis quelques années, on voit de plus en plus d’enfants avec des difficultés, qui sont également plus lourdes: des retards sur la motricité, sur le développement cognitif, le langage, des problèmes de comportements, énumère la médecin. Ils ne répondent pas à leur prénom, ne comprennent pas une consigne simple, ne me regardent pas dans les yeux», avait expliqué Anne-Lise Ducanda au journal français «20minutes».

«Les enfants en grande difficulté sont très souvent exposés massivement aux écrans, de six heures à douze heures par jour», ajoutait Anne-Lise Ducanda, tout en décrivant des améliorations spectaculaires avec un sevrage des écrans.

Donc la bonne nouvelle, c’est que ces symptômes très inquiétants disparaissent quand les parents suppriment les écrans. Et rapidement ! « Plus l’enfant est petit, plus le changement est rapide, précise Anne-Lise Ducanda. En un mois déjà, les parents me disent qu’ils voient la différence.» Preuve pour elle que la cause de ces difficultés n’est autre que les écrans, selon cette dernière. 

Dans la même catégorie