/news/currentevents

Québec

Polémique après le sauvetage d'un chien laissé en pleine chaleur

TVA Nouvelles

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a tenu à rétablir les faits concernant un incident survenu mercredi après-midi dans un stationnement près d'un hôpital alors que deux personnes auraient voulu secourir un chien dans une voiture.

Dans une publication sur Facebook devenue virale, une dame a affirmé que deux de ses collègues à l'hôpital l’Enfant-Jésus avaient trouvé un chien inconscient dans une voiture à proximité.

«Ils ont eu heureusement le réflexe de fracasser la fenêtre, de prendre le chien inconscient et d'aller le tremper dans une piscine du voisinage où le petit chien a soudainement repris conscience!», peut-on lire dans le message partagé près de 13 000 fois.

Elle affirme que ses collègues ont contacté le 911, mais que personne ne s'est présenté. Ils auraient ensuite emmené le chien dans l'hôpital.

C'est à ce moment qu'ils auraient croisé le couple propriétaire du chien. Les deux employés de l'hôpital auraient refusé de rendre le chien.

Les propriétaires auraient ensuite communiqué avec les autorités et décidé de porter plainte.

Version officielle

La police de Québec a décidé de publier un communiqué en fin de soirée jeudi pour rétablir certains faits. Selon elle, la publication Facebook «ne reflète pas l’intervention de nos policiers».

Le 5 juillet, un premier appel a été fait à la centrale du 911 à 13h26 pour demander une intervention après qu'une femme ait récupéré un chien dans une voiture.

Toutefois, lorsque les policiers se sont rendus sur place à 14h09, ils n'ont pas été en mesure de localiser ni la femme ni le véhicule, et ce, même s'ils avaient la description et la plaque.

La femme en question a contacté de nouveau les policiers quelques heures plus tard. «La plaignante mentionne aux policiers qu’elle a vu le chien dans le véhicule qui semblait suffoquer. Elle a vu une fenêtre légèrement ouverte et l’a quelque peu abaissée afin de pouvoir déverrouiller la portière de l’intérieur», explique-t-on.

La plaignante a également rencontré les propriétaires du chien et refusé de le leur remettre. Les policiers ont donc décidé de prendre en charge l'animal.

«Ils sont ensuite allés rencontrer le propriétaire du chien. Ce dernier a été sensibilisé à la règlementation en vigueur concernant les soins à apporter aux animaux domestiques», peut-on lire.

La police tient à souligner qu'aucun dommage n'a été fait sur le véhicule et qu'aucune arrestation n'a été faite.

Le SPVQ tient à rappeler qu'une personne témoin d'une telle situation doit communiquer avec le 911.

Des animaux sensibles à la chaleur

Il faut rappeler que les animaux sont extrêmement sensibles aux pics de chaleur.

«Si on stationne en voiture au soleil, en 30 minutes la température peut monter à 50 °C, 70 °C. Et le chien, si sa température monte au dessus de 43 °C, il y a un risque de mortalité très rapide», explique le vétérinaire Richard Bousquet.