/regional/mauricie

Immobilier

Beaucoup de pancartes de maisons à vendre à Trois-Rivières

Cassandre Forcier-Martin | TVA Nouvelles

Les pancartes de maisons à vendre à Trois-Rivières, il y en a beaucoup. De différentes couleurs, différentes bannières, les acheteurs ont le choix. Le portrait du marché immobilier révèle une baisse comparativement à l'année dernière. Comparativement à une hausse de 4% dans la province, Trois-Rivières enregistre une baisse de 12% de ses ventes résidentielles. 

«J'ai de la difficulté à expliquer la baisse de 12%», indique le président de la Chambre immobilière de la Mauricie, Hassan Chellah. 

«L'année dernière, on était hors normes! Cette année je dirais qu'on est revenu à la normale», explique le directeur et courtier immobilier agréé RE/MAX, Michel Côté. 

Une diminution qui n'est pas alarmante. D'autant plus que les courtiers enregistrent une hausse de 5% des acheteurs provenant de l'extérieur. 

«Des jeunes reviennent de l'extérieur et des personnes âgées également», souligne monsieur Chellah. 

«On est la région administrative où le coût de l'habitation est le moins élevé! Les gens de l'extérieur disent que ça ne coût pas cher s'installer ici», lance M. Côté. 

Le nombre de propriétés à vendre a augmenté de 3% et certains ont décidé d'attirer les acheteurs différemment.

«Les réseaux sociaux, les capsules vidéos, mais je dirais que les gâteaux au four sont encore populaires», indique en riant le président de la Chambre immobilière de la Mauricie.

La vente des maisons unifamiliales a enregistré une baisse de 15% contrairement aux copropriétés qui ont monté de 50%.

Hausse historique 

La première augmentation en sept ans du taux directeur aura assurément un impact. Notamment chez les jeunes acheteurs. 

«Ça ne va pas freiner leur désir d'acheter, mais leur pouvoir d'achat oui», souligne Hassan Chellah.