/news/law

Pornographie juvénile

L’acteur Paul Cagelet en thérapie

Michaël Nguyen | Journal de Montréal

L’acteur québécois de petite taille Paul Cagelet a entamé une thérapie en lien avec ses accusations de possession et de distribution de pornographie juvénile.

«Monsieur Cagelet désire avancer dans cette thérapie avant de décider de la suite du dossier», a expliqué son avocat Michael Morena à la cour, jeudi, au palais de justice de Montréal

Selon la preuve de la Couronne, l’acteur aurait consommé de la pornographie juvénile entre juillet 2015 et son arrestation en novembre dernier. Il est accusé de possession de ce matériel illicite, mais aussi de l’avoir distribué.

«Ce sont des accusations sérieuses, M. Cagelet vit ça très difficilement tant au niveau personnel que professionnel», a expliqué son avocat.

Difficile

C’est que l’acteur travaillait dans une quincaillerie de Montréal lorsqu’il a été accusé au criminel. Il a depuis perdu son emploi et il serait incapable d’en trouver un nouveau.

«Les discussions avec la Couronne se poursuivent, nous devrions être en mesure de décider où s’en va le dossier lors de la prochaine audience en septembre, a conclu Me Morena. Il est important de rappeler qu’à ce stade-ci, M. Cagelet jouit de la présomption d’innocence.»

D’ici là, l’acteur connu pour ses rôles dans le film «Matusalem» et la série «Cormoran» restera en liberté sous caution. Il lui est toutefois interdit d’aller sur internet, et ses contacts avec des mineurs sont très restreints. Il ne peut pas aller dans des parcs où il y a des jeunes et il ne peut pas chercher d’emploi le mettant en situation d’autorité avec des enfants.

Conditions

L’acteur, qui souffre d’achondroplasie, une maladie des os à l’origine de son nanisme, a marqué les écrans de la province à travers les années avec plusieurs rôles, dont celui d’une personne de petite taille dans «Nelligan», un film biographique sur la vie du poète québécois Émile Nelligan, réalisé par Robert Favreau.

Plus récemment, le comédien a joué dans la série «Bob Gratton, ma vie/my life», ainsi que dans le «Bye-bye 2008», selon sa filmographie sur le site web Imdb. Il a de plus obtenu un rôle dans «L'Odyssée d'Alice Tremblay», une comédie réalisée par Denise Filiatrault en 2002.

Son dossier reviendra à la cour en septembre.

Dans la même catégorie