/finance/homepage

Une Montréalaise en colère contre la plateforme

Des dégâts et un loyer impayé, elle se dit abandonnée par Airbnb

TVA Nouvelles

Une Montréalaise dit s’être sentie abandonnée par la plateforme de réservation d'hébergement Airbnb après qu’une locataire eut saccagé son appartement et refusé de payer la location.

Partie quelques mois par année à l’extérieur du Québec, Nadia Gosselin a voulu louer son appartement pour faire quelques sous.

La Montréalaise a trouvé une locataire qui allait habiter son appartement pendant les quelques mois via la populaire plateforme de location.

Quand la locataire a cessé de payer le loyer, Mme Gosselin, toujours à l’extérieur du pays, a contacté Airbnb pour demander de l’aide. «Obtenez une réponse immédiatement», indique le site web de la plateforme californienne. Ce n’est pourtant pas ce qu’a constaté la Québécoise.

«On nous dit qu’on va nous répondre dans les plus brefs délais, dans mon cas, ça a pris deux mois. Je leur ai écrit une dizaine de fois en passant toujours par les méandres du site web. Deux mois pour obtenir une réponse», a expliqué Nadia Gosselin, en entrevue avec TVA Nouvelles.

Airbnb a finalement assuré à la citoyenne que la compagnie allait collecter l’argent de la locataire, ce qui a été fait pendant deux mois. Et puis, plus d’argent à nouveau.

C’est en rentrant d’urgence au Québec que Mme Gosselin a constaté que des dégâts avaient été causés dans son appartement.

En plus de dommages à une plinthe électrique, de la peinture était décollée sur plusieurs murs, car la locataire n’avait pas aéré proprement les lieux. Plusieurs livres de la résidente ont également été brisés par la locataire d’Airbnb. En tout, Mme Gosselin a constaté pour 1700 $ de dommages.

Quand elle a finalement réussi à rejoindre quelqu'un chez AirBnB, un samedi matin, elle avait alors 48 heures pour envoyer tous les documents à la compagnie.

La citoyenne a envoyé quelques photos et Airbnb a choisi de rembourser 100 $ à la cliente. Selon la plateforme de location, la peinture décollée sur les murs était due à de l’usure normale.

«AirBnB, ça va bien quand ça va bien. Mais quand ça va mal, ça va mal», conclut la Québécoise.

Attention aux locations de plus d’un mois

Un assureur a des conseils pour les citoyens qui seraient tentés de faire comme Mme Gosselin et de louer leur appartement pour une longue période.

Si vous louez votre appartement, votre maison ou votre chalet pour un mois ou moins, vous n’avez rien à changer à votre assurance.

Toutefois, si vous louez votre résidence pour plus d’un mois, vous devez avertir votre assureur, rappelle le courtier et consultant en assurances Louis Cyr.

Votre prime pourrait alors être ajustée ou certains biens pourraient alors ne pas être assurés, dit-il.

Dans la même catégorie