/news/law

10 victimes de 20 à 40 ans

Nouvelles accusations à caractère sexuel contre le docteur Rancourt

Catherine Bouchard | Agence QMI 

Le Dr Jean-François Rancourt, récemment reconnu coupable d'inconduite sexuelle à l'endroit d'une patiente devant le Collège des médecins, a comparu vendredi matin au palais de justice de Montmagny.

«Le service des enquêtes des crimes majeurs de la Sûreté du Québec a procédé à l’arrestation de l’homme de 56 ans de Montmagny hier [jeudi]», indique Claude Denis, porte-parole à la Sûreté du Québec.

Le Dr Rancourt a été remis en liberté moyennant un engagement de 10 000 $.

Il doit revenir en cour le 8 septembre.

Patientes majeures

À ce jour, les enquêteurs ont dénombré 10 victimes, âgées de 20 à 40 ans, selon la SQ.

À la fin du mois de mai dernier, le Dr Rancourt avait reconnu devant son ordre professionnel avoir mis le doigt dans le vagin d’une dame souffrante.

Dans les jours suivants, six patientes (dont l'identité est protégée) ont déposé des plaintes à la Sûreté du Québec contre le Dr Rancourt. Une autre l’a dénoncé au Collège des médecins.

Selon la dénonciation présentée en cour vendredi, le Dr Rancourt est accusé d'avoir agressé sexuellement 10 patientes entre décembre 2012 et mai 2017.

Le mois dernier, le syndic du Collège des médecins du Québec (CMQ) a demandé au Conseil de discipline que le Dr Rancourt soit radié d’urgence (provisoirement) pour protéger le public.

Cette audience se poursuivra le 7 août. Le Dr Rancourt s’est engagé en juin  à ne plus voir de patients jusqu’à ce que la requête de radiation provisoire soit mise en délibéré par le Conseil.

La SQ demande au public de lui acheminer toutes informations qui concernent le Dr Rancourt. Il n’est pas impossible qu’il y ait eu d’autres victimes qui ne se soient pas manifestées.

– Avec la collaboration d'Héloïse Archambault

Dans la même catégorie