/news/law

Mort du petit Dominique Wenga

Rick Modi est remis en liberté

TVA Nouvelles

Rick Modi, accusé de délit de fuite en lien avec la mort du petit Dominique Wenga, est remis en liberté en attendant la suite des procédures judiciaires entreprises contre lui.

La remise en liberté du jeune homme de 24 ans de Saint-Constant est assortie de sévères conditions à respecter. Il ne peut notamment plus se trouver à Saint-Constant où l’accident s’est produit le samedi 27 mai dernier.

 

«Nous avons aujourd'hui accepté de libérer M. Modi, moyennant un dépôt de 5000 dollars. Il y a également deux personnes qui se sont portées caution pour lui, soit son père, soit son oncle», a fait savoir la procureure de la Couronne, Erin Kavanagh.

«Il ne peut pas aller à Saint-Constant, car c'est le lieu de l'événement. Il y a beaucoup de témoins qui se trouvent là. La famille est également présente. Alors, pour ces raisons, nous avons cru bon de lui interdire de s’y trouver.»

L’accusé ne peut plus conduire de véhicules motorisés ni voyager. Il a dû remettre son permis de conduire ainsi que son passeport.

Habiter chez ses parents

Modi doit habiter chez ses parents à Dollard-des Ormeaux à Montréal et se rapporter au poste de police deux fois par semaine.

 

Le juge lors de son audition sur remise en liberté au palais de justice de Longueuil s’est assuré que l’accusé comprenne bien ses conditions de libération. Ce dernier a affirmé que oui au magistrat.

Rick Modi habite à quelques mètres de la résidence des parents de Dominique Wenga. Il a été arrêté mercredi par les policiers de la Régie intermunicipale de Roussillon et accusé hier de délit de fuite causant la mort. Il a plaidé non coupable à l’accusation portée contre lui.

De la famille de la petite victime et de l’accusé se trouvait dans la salle de cour ce matin au palais de justice afin d’apporter du soutien à leurs proches.

Dans la même catégorie