/news/law

Mafia

Arrêt des procédures pour les 11 derniers accusés du projet Clemenza

TVA Nouvelles

Une juge a ordonné l’arrêt des procédures pour les onze derniers accusés du projet Clemenza ce matin au palais de justice de Montréal.

Ils faisaient essentiellement face à des accusations de gangstérisme et de trafic de stupéfiants.

Le plus connu est Marco Pizzi, un présumé importateur de cocaïne qui avait été victime d'une tentative de meurtre en 2016.

Les requêtes en arrêt des procédures concernaient la divulgation d'éléments de preuve.

«La défense a demandé certains aspects plus pointus, plus techniques et après avoir analysé le tout, notamment avec le corps enquêteur qui est la GRC, on était pas en mesure de répondre aux questions posées par la défense donc on a décidé d’arrêter les procédures», a précisé Me André Albert Morin du Service des poursuites pénales du Canada.

Le 21 mars dernier, la Couronne avait abandonné les accusations contre 38 autres personnes arrêtées dans cette opération antimafia.

Au total, 58 personnes avaient été appréhendées lors des trois phases de cette enquête d’envergure menées en 2014, 2015 et 2016 par la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

En cours d’enquête, les policiers avaient notamment saisi plus de 300 kg de cocaïne, plus de 2 millions $ en argent comptant et de nombreuses armes à feu.

 


 

Dans la même catégorie