/news/society

Éruption solaire

Ce que vous devez faire pour admirer les aurores boréales

TVA Nouvelles

Les conditions favorables à l’observation d’aurores boréales sont réunies depuis hier soir au Canada, mais il n’est pas pour autant facile d’admirer ce spectacle céleste.

Selon le coordonnateur scientifique de l’ASTROLab du Parc national du Mont-Mégantic, Sébastien Giguère, ceux qui veulent voir le ciel se donner en spectacle doivent d’abord respecter deux conditions.

«D’abord, c’est de réussir à s’éloigner de la pollution lumineuse parce qu’on a beau être dans le nord, au Lac-Saint-Jean ou en Abitibi, donc près des aurores, si on a un spot dans notre cour ou dans notre rue, c’est assez pour nous masquer la lumière des aurores. Ensuite, plus on est au nord, en général, plus on a de chance de voir les aurores boréales», a expliqué M. Giguère en entrevue sur les ondes de LCN.

 

Selon cet expert, l’apparition d’aurores boréales au Canada n’est ni fréquente ni rare.

«Ça arrive occasionnellement. Les aurores boréales sont reliées à l’activité du soleil, donc ce sont les saisons du soleil qui entrent en ligne de compte. Dans les derniers mois, on est plus dans un minimum solaire, il n’y a pas tant d’activité que ça, mais ça peut arriver n’importe quand», ajoute Sébastien Giguère.

Les tempêtes solaires comme celle de vendredi dernier peuvent aussi avoir des conséquences plus négatives comme la perturbation des télécommunications.

«On peut avoir des impacts mineurs pour les opérateurs de satellites, pour les communications radio, au niveau des réseaux électriques il peut y avoir des variations de voltage», conclut le coordonnateur scientifique de l’ASTROLab.

Dans la même catégorie