/regional/montreal

Implant cardiaque

Première médicale canadienne au CUSM

TVA Nouvelles

Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) a récemment réalisé une première au Canada en implantant un stimulateur et un défibrillateur cardiaque à un patient.

L’opération a eu lieu le 29 juin dernier à l’Hôpital général de Montréal.

Le patient, Maurice Desalliers, faisait de l’arythmie depuis de nombreuses années.

«Je faisais de l’arythmie, puis mon cœur battait lentement. Je sentais parfois qu’il y avait des battements manquaient», a-t-il raconté en entrevue à TVA Nouvelles.

«Il avait un problème d’insuffisance cardiaque. Le muscle du cœur était plus faible que la normale. En plus de cela, l’électricité dans le cœur était lente à se rendre sur le côté gauche», a précisé le directeur d’électrophysiologie cardiaque du CUSM, le docteur Vidal Essebag.

Son médecin lui a donc récemment implanté au niveau de la poitrine à la fois un stimulateur et un défibrillateur thérapeutique, muni d’un troisième câble qui permet d’envoyer des impulsions électriques vers les deux ventricules du cœur.

«En implantant un troisième fil pour aller stimuler vers le côté gauche, cela peut synchroniser le battement du cœur», a précisé le Dr Essebag.

Cette première va permettre à M. Desalliers de passer une imagerie par résonance magnétique (IRM) ce qu’il n’aurait pas pu faire s’il avait seulement reçu un défibrillateur.

Le nouvel appareil, qui vient d’être approuvé par Santé Canada, permettra donc les IRM, à la grande satisfaction des cardiologues qui s’en servent souvent pour avoir des données plus précises sur les zones du cœur.

Des filtres et une protection des circuits internes ont été mis en place dans ce nouveau défibrillateur stimulateur.

«Ça va nous aider dans notre travail pour pouvoir faire le diagnostic de certaines maladies», a fait savoir le Dr Essabag.