/news/culture

Cet automne à TVA

Nombreux nouveaux venus dans «L’Échappée»

Yan Lauzon | Agence QMI

Parmi les nouveaux personnages de la deuxième saison du téléroman «L’Échappée», cet automne à TVA, il y aura Bruno, un homme «très bohème» qui prendra vie sous les traits d’Alexandre Goyette.

Après sa solide prestation dans la série «Feux» et son retour remarqué dans la quotidienne «District 31», le comédien débarquera à Sainte-Alice-de-Rimouski pour venir brouiller les cartes.

«Bruno sort des boules à mites. Il vient retrouver son frère [Patrick Landry joué par Daniel Parent]. C’est un gars qui a fait des combats d’arts martiaux mixtes de haut niveau. Maintenant, il fait des petits travaux, de la réno... il vit un peu dans son "truck"», a détaillé Alexandre Goyette sur le plateau du téléroman, à Verchères.

«C’est un personnage très bohème, qui n’a pas d’attaches ni de problèmes financiers. Il va trouver la belle Brigitte Francoeur bien de son goût, mais elle est prise.»

Un mystère

Imaginé par Michelle Allen, le rôle de Bruno pourrait avoir un grand impact.

«Dans sa vie, il a eu à gérer de la violence et de la colère. Cette colère, on ne sait plus trop si elle est présente en lui ou pas. Elle semble ne plus y être, mais est-ce que ce monstre-là pourrait ressurgir? On ne le sait pas», a précisé Alexander Goyette.

Outre ce dernier, les téléspectateurs constateront l’arrivée de Rémy Girard, Anne Casabonne, Laurie Babin, Geneviève Schmidt, Isabelle Brouillette et Sacha Charles quand le téléroman sera de retour à l’antenne en septembre.

Sans pitié

Les habitants de Sainte-Alice-de-Rimouski en auront aussi plein les bras avec un autre homme, David Lelièvre.

Même si le personnage joué par Patrick Hivon deviendra «un peu plus négligent pour les affaires» et «plus vulnérable devant les coups des autres», il restera celui qu’on aime détester.

«C’est un manipulateur avant toute chose. Il est calculateur, il prévoit ses actions. Il n’a aucune pitié pour personne, aucune empathie», avoue le comédien.

Et puis, il n’aura pas perdu de sa superbe pour tirer, toujours à son avantage, le maximum d’une situation. «Il est très habile. Il a beaucoup de chance. Il planifie bien ses affaires», a expliqué son interprète.

Si on en croit Patrick Hivon, David réserve encore des surprises. «J’ai décidé d’en faire un peu un psychopathe. Ces gens-là vont sortir des affaires et des arguments déstabilisants qui vont tout le temps ébranler l’interlocuteur. Ce sont des gens qui surprennent.»

Dans la même catégorie