/regional/sherbrooke/estrie

Laiterie de Coaticook

Un cathéter retrouvé dans un contenant de crème glacée

Isabelle Dorais | TVA Nouvelles

La journée s'est terminée de façon dramatique pour la famille Francoeur, qui célébrait dimanche dernier l'arrivée d'un nouveau-né. Au moment du dessert, un des invités a mordu dans un bout de seringue qui s'était glissé dans le contenant de crème glacée de la Laiterie de Coaticook.

Deux autres personnes ont aussi consommé de la crème glacée provenant du même contenant.

«C'est très petit, puis c'est mou. C'était comme plié. Ca ressemblait... C'était la grosseur d'une pacane. C'était chocolat-pacane», a expliqué Carole-Anne Christofferson, une membre de la famille Francoeur.

Après la fâcheuse découverte, les personnes touchées ont dû recevoir des traitements préventifs contre le VIH et l'hépatite A, B et C.

Elles devront également se présenter à l'hôpital de Trois-Rivières une fois par mois au cours des six prochains mois pour s'assurer qu'ils n'ont pas contracté de virus.

Les Francoeur ont formulé une plainte officielle à l'entreprise.

Enquête en cours

Du côté de la Laiterie de Coaticook, on s'explique mal cette découverte inquiétante dans un des produits.

Selon le propriétaire Jean Provencher, il y a peu de chance qu'un objet puisse se glisser lors des opérations de remplissage des contenants.

«Nous avons des bandes-vidéo de la chaîne de production. Nous n'avons rien remarqué d'anormal. Nous avons aussi des systèmes de filtrage qui empêchent des corps étrangers de pénétrer à l'intérieur des contenants», assure-t-il.

L'homme a ouvert les portes de sa laiterie à TVA Nouvelles pour donner un aperçu de la façon dont les choses sont gérées dans son établissement.

«Entre le remplissage et la pose du couvercle, on parle d'un maximum de 10 secondes. Les employés n'ont pas vraiment le temps de faire autre chose que de prendre un contenant, de le remplir et de le mettre sur le convoyeur. C'est difficile de faire une autre opération à travers de ça», a-t-il expliqué.

Des représentants de l'Agence canadienne de l'inspection des aliments se sont rendus sur place pour tenter de faire avancer leur enquête.

En 77 ans, c'est la première fois qu'un incident du genre se produit à la Laiterie de Coaticook.