/regional/saguenay

Théâtre Palace Arvida

Mélanie Joly froissée par l’annonce du maire Jean Tremblay

Stéphane Bouchard | Journal de Québec

En visite dans le secteur Arvida de la ville de Saguenay pour accorder une subvention de 1 million $ au Théâtre Palace Arvida, la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, en a profité pour lancer une pointe au maire Jean Tremblay, qui avait devancé la veille l’annonce de la contribution fédérale.

«Je veux juste vous dire que j’arrive de Québec... Quand j’étais à Québec, Régis Labeaume était là. M. Labeaume est toujours là pour des annonces», a lancé Mme Joly pour mettre en évidence l’absence du maire de Saguenay, jeudi matin.

Officiellement, le maire Tremblay est en vacances personnelles à l’extérieur du pays, ce qui explique son absence de cette conférence de presse qui réunissait plusieurs politiciens municipaux et fédéraux devant le Palace Arvida.

1 million $

Mais les vacances de M. Tremblay n’ont pas empêché son cabinet d’envoyer mercredi un communiqué aux médias dans lequel il se disait «enchanté de l’annonce de la participation fédérale dans la rénovation du théâtre Palace», avant même que celle-ci ne soit faite.

Travail collectif

Cette prise de bec contrastait avec le ton de la fastueuse conférence de presse qui avait précédé, où le travail de tous les politiciens a été salué par le président de Diffusion Saguenay, Pierre Mazurette.

Ce dernier a tenu à remercier toutes les personnes impliquées dans ce dossier, souvent des adversaires politiques, qui ont collaboré pour faire revivre la salle de spectacle qui fêtera bientôt son 100e anniversaire et qui possède une valeur patrimoniale pour le quartier.

La contribution fédérale s’ajoute à la subvention du ministère de la Culture et à l’argent fourni par la municipalité.

Pour rénover le Palace Arvida, «il reste 500 000 $ à trouver, mais c’est mon défi comme administrateur. Soyez convaincu qu’on y parviendra», a affirmé M. Mazurette.

Les travaux, qui débuteront sous peu, devraient être terminés en septembre 2018.

Les commerçants ravis

Émilie Gauthier, présidente de la Corporation du centre-ville d’Arvida et propriétaire de la boutique Marie-Josée, est ravie de voir que le Théâtre Palace Arvida revivra dans quelques mois.

Selon elle, la salle de spectacle est le noyau du centre-ville pour les commerçants et l’annonce de jeudi «était inespérée. Une salle de spectacle, ça crée énormément d’achalandage.»

De tous les commerces du carré Davis, ce sont les restaurants qui ont le plus souffert de cette fermeture. «On a tous l’habitude d’aller souper avant d’aller voir un spectacle», a-t-elle résumé.

Cependant, toutes les boutiques ont subi les effets de la fermeture du théâtre. «Même pour moi qui vends des vêtements, ça a paru. Les gens s’achetaient une tenue pour aller au Palace et mettaient les vêtements avec lesquels ils étaient arrivés dans le sac. On les voyait beaucoup, les gens du Palace», a indiqué Émilie Gauthier.