/regional/centreduquebec

Bécancour

Les tracteurs pourront rouler sur une portion de l'autoroute 30

Louis Cloutier | TVA Nouvelles

L'autoroute 30 à Bécancour perdra, à toutes fins utiles, sur un tronçon de deux kilomètres, son statut d'autoroute.

Ainsi, la machinerie agricole pourra y transiter en toute légalité.

L'autorisation vaudra pour la portion située entre le boulevard Alphonse-Deshaies du parc industriel de Bécancour et la rivière Gentilly qui constitue l'extrémité est de l'autoroute.

Depuis l'an dernier, les équipements agricoles se voient interdire l'accès à la voie de desserte que la ville a partiellement convertie en piste cyclable. Des barrières bloquent le passage à tout genre de véhicule routier.

Sur leurs tracteurs, pour atteindre les champs éloignés, les agriculteurs n'ont d'autre choix que de rouler sur la 30 pour atteindre le parc industriel et ensuite la route 132 du côté nord ou la route 161 du côté sud.

«Cette situation va permettre de rétablir le contact entre les deux extrémités du territoire pour s'assurer que tout le monde soit gagnant», a indiqué Daniel Habel, président de l'UPA Centre-du-Québec. En principe la machinerie agricole n'est pas admise sur une voie rapide.

«Le fait d'aller passer par ce tronçon d'autoroute sur deux kilomètres sécurisera les agriculteurs au point de vue légal et du côté de la Sûreté du Québec qui pouvait leur coller une contravention», a expliqué le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois.