/finance/homepage

Économie de partage

Les Québécois encore réticents à adopter Uber et Airbnb

Agence QMI

Uber et Airbnb ont beau avoir ébranlé les industries du transport et de l’hébergement, toujours est-il que leur popularité est relativement faible au Québec, révèle une enquête du CEFRIO sur la thématique de l'économie de partage, publiée jeudi.

En effet, seulement 6 % des adultes qui possèdent un téléphone intelligent disent avoir utilisé Uber au cours de la dernière année. Cette proportion grimpe à 10 % chez les Montréalais, et à 21 % chez l’ensemble des 18 à 24 ans.

Du côté de l'hébergement, l'enquête démontre également un faible taux d'adoption: 5 % des adultes québécois disent avoir utilisé Airbnb au cours de la dernière année et seulement 1 % pour Couchsurfing.

«Si l'économie de partage demeure encore une pratique émergente parmi l'ensemble de la population québécoise, son adoption plus importante chez les plus jeunes adultes et les remous qu'elle cause dans les secteurs de l'hébergement, des transports et autres sont indéniables», croit Claire Bourget, directrice principale de la recherche marketing au CEFRIO.

Facebook toujours au sommet

En ce qui a trait aux médias sociaux, Facebook est toujours le réseau social le plus populaire chez les Québécois, avec un taux de pénétration de 64 % dans la province, comparativement à 58 % dans  l'ensemble du Canada. Il continue d’ailleurs de gagner du terrain dans la province, malgré l’émergence de Snapchat et de Instagram.

De plus, la majorité des adultes québécois détenteurs d’un appareil mobile intelligent l’ont utilisé pour se connecter aux réseaux sociaux au cours du dernier mois.

Cette tendance est encore plus marquée chez les jeunes adultes (18-24 ans). Environ quatre jeunes sur cinq n’utilisent que leur téléphone intelligent pour se connecter aux différents réseaux sociaux, révèle l’étude du CEFRIO.

Dans la même catégorie