/regional/centreduquebec

Sainte-Perpétue

Les Hells s'affichent au Festival du cochon

TVA Nouvelles

Les Hells Angels se faisaient discrets depuis l'opération SharQC, mais depuis quelque temps, ils semblent vouloir montrer qu'ils sont bel et bien de retour en force.

Après le controversé kiosque à l'Expo agricole de Saint-Hyacinthe, la semaine dernière, de nombreux motards des Hells se sont rendus dimanche au Festival du cochon de Sainte-Perpétue, dans le Centre-du-Québec, où se tenaient des courses d'accélération de moto de route.

Au moins cinq Hells Angels des chapitres South et Québec y ont été vus. Des sources de TVA Nouvelles ont également mentionné la présence d’au moins un membre du chapitre de Sherbrooke et deux provenant de l’Ouest canadien. Aucun de la section de Trois-Rivières n’a été repéré, même s’il s’agit du groupe le plus près de Sainte-Perpétue.

«Ce n'est pas nous qui faisons la loi au Québec. Ils ont le droit de se promener en moto et avoir "des patchs". Nous fixons un prix d'entrée et nous n’avons eu aucun problème. Tout s'est déroulé dans l'ordre», s'est défendu Michel Jutras, le directeur du festival.

Ces Hells Angels étaient en compagnie de membres de clubs sympathisants, dont les Lucky Riders, basés à Charlemagne. Quelques un d’entre eux ont même participé aux courses de motos qui se tenaient dans le cadre du festival du cochon de Sainte-Perpétue.

Une délégation des HeadHunters, des sympathisants provenant de Drummondville et Montréal y ont aussi été aperçus.

De nombreux membres des Brotherhood de Montréal et de la Montérégie, que la Sûreté du Québec juge indépendants, mais proches des Hells, ont également pris part aux compétitions. Ils étaient bien visibles.

Finalement, les Iron Dogs et les Friendly Bikers étaient eux aussi présents. Ils s’impliquent dans différentes collectes de fonds et organisme de charités. La Sûreté du Québec ne les a toutefois pas dans sa mire.

Sans surprise, les policiers ont profité de l'occasion pour valider leur identité et mettre à jour leur banque de renseignements criminels en tenant un barrage à la sortie du site.

Ils étaient postés à l’entrée et à la sortie du village de Sainte-Perpétue. Plusieurs motocyclistes ont été interceptés, leur identité vérifiée et quelques photos ont été prises.

«Faire ce qu’on appelle l’entonnoir, quand ils sortent du site, ça aide à mettre leur album à jour, parce qu’on sait que présentement, nous sommes rendus avec 14 clubs affiliés», a explique l’ex-commandant de l’escouade Carcajou, Paul Laplante, à TVA Nouvelles.

«Les nouveaux membres ne sont pas nécessairement connus des forces policières, donc pour les policiers c’est un très bon évènement qui se passe là», a-t-il ajouté.

 

Dans la même catégorie