/news/society

Établis depuis 2 ans

Menacés d'expulsion en pleine vague d'immigration

TVA Nouvelles

L’arrivée massive de 2600 migrants au Québec bouleverse bien des façons de faire dans le domaine de l’immigration.

Plusieurs personnes concernées demandent que l’on fasse preuve d’empathie et de tolérance, particulièrement lors du traitement des dossiers de personnes qui font carrément face à l’expulsion.

C’est notamment le cas pour une famille française établie à Québec depuis deux ans.

Loïc Bovis et Karine Vidal se sont acheté une maison qu’ils viennent de rénover à Val-Bélair. De leur union est né un garçon aujourd’hui âgé de un an. Il est donc Canadien de plein droit.

Mais ce matin, le couple a eu une très mauvaise surprise en recevant un avis d’expulsion prochaine à cause de documents perdus ou mal complétés.

La situation provoque du questionnement: pourquoi on accueille actuellement autant de migrants haïtiens qui arrivent ici de manière illégale tandis qu’on menace d’expulsion ceux qui sont déjà établis et qui contribuent à faire rouler l’économie.

Amie du couple en difficulté, Renée-Claude Lessard leur prête main-forte. «On voit le gouvernement dépenser de l’argent pour les immigrants, avec nos impôts, je n’ai aucun problème».

Mme Lessard pense être face à un simple problème de communication entre la famille et Immigration Canada

«C’est une famille qui est établie, qui veut travailler. Ils sont heureux de payer leurs impôts».

Il existe un dernier recours qu’ils comptent exercer, mais, d’ici là, il leur est interdit de travailler.

 

 

 

Dans la même catégorie