/news/world

Colorado

Le corps d’un grand-papa retrouvé au bout d’un mois dans un ascenseur

TVA Nouvelles

L’homme, qui a été retrouvé mort dans un ascenseur d’un immeuble à logements du Colorado début août, s’y trouvait depuis près d’un mois.

Le corps en décomposition d’Isaak Komisarchik, 82 ans, avait été découvert le 2 août par un résident de l’immeuble qui avait été incommodé par une odeur désagréable.

Selon les derniers éléments de l’enquête, l’octogénaire aurait tenté à deux reprises d’alerter les secours en actionnant le bouton d’urgence.

M. Komisarchik avait été vu pour la dernière fois le 5 juillet dernier dans sa résidence pour aînés de Denver alors qu’il se rendait à sa boîte aux lettres.

Selon sa fille, il aurait ensuite «disparu» sans laisser aucune trace.

Un avis de recherche avait été émis dans les jours suivants pour essayer de localiser l’homme qui montrait des signes de démence, sans succès.

 

Ce n’est que quelques semaines plus tard que les résidents d’un immeuble situé à deux kilomètres de la résidence pour aînés de M. Komisarchik se sont plaints d’une forte odeur provenant d’un ascenseur desservant un stationnement.

C’est le technicien de maintenance appelé sur les lieux qui a finalement découvert le corps de l’homme.

Les policiers ont détaillé cette semaine les circonstances qui ont mené à ce drame.

Selon eux, l’octogénaire aurait eu de la difficulté à sortir de l’ascenseur.

Il aurait alors appuyé à deux reprises sur le bouton d’urgence en l’espace de huit minutes, sans jamais obtenir de réponse, rapporte la chaine de télévision KUSA.

«Il y a quelque chose qui n’a pas fonctionné, c’est certain», a fait savoir le porte-parole des pompiers de Denver, Greg Pixley.

Selon la police, l’entreprise de maintenance de l’ascenseur avait, de son côté, bien reçu un message d’alerte et avait prévenu les gestionnaires de l’immeuble.

Des ouvriers avaient vérifié deux des ascenseurs du bâtiment, mais pas le troisième où se trouvait M. Komisarchik.

L’enquête se poursuit pour établir les responsabilités de chacun.

Dans la même catégorie