/regional/quebec/quebec

Coupe Rogers

Les exploits de Shapovalov inspirent la relève

Valérie Gamache | TVA Nouvelles

Les performances du jeune Canadien Denis Shapovalov à la Coupe Rogers ne cessent d'impressionner les amateurs de tennis.

Le nom du joueur de 18 ans était sur toutes les lèvres aujourd'hui à la Coupe junior Banque Nationale à Québec qui réunit quelque 70 joueurs âgés de 10 à 18 ans. Jeunes joueurs, entraineur et parents, tous sont impressionnés par les performances de Shapovalov.

C'est son style, mais surtout sa persévérance qui inspire les jeunes joueurs rencontrés sur les terrains de tennis du Club Avantage: «Il est régulier, il court beaucoup, il est en fort en endurance», nous dit Tim.

«Moi j'aime sa persévérance, même s'il perd le premier set 6-0, il va quand même forcer et essayer de gagner le deuxième», confie le jeune Joey. «On dirait qu'il a toujours un deuxième souffle, il pousse dans ses réserves», résume Élizabeth.

Simon Roy, qui suit attentivement le match de son fils, tente un instant de se mettre dans la peau des parents de Shapovalov. «Je pense qu'ils ont un peu de stress, mais ce qu'il a fait cette semaine c'est absolument extraordinaire, donc peu importe ce qui arrive le travail est accompli, il n'a rien à perdre», raconte le père, qui nous avoue cependant que les parents sont en général beaucoup plus stressés que ceux qui sont sur le terrain.

Et des performances comme celles de Shapovalov créent inévitablement de l'engouement pour le sport et l'entraineur du Club de tennis de Rivière-du-Loup, qui accompagne ses joueurs à la Coupe Junior à Québec en fin de semaine, le constate déjà: «Ça a un lien direct, comme quand Raonic et Eugénie Bouchard ont commencé à percer sur le circuit. Les membres à Rivière-du-Loup me parlent de Shapovalov, ils veulent se développer un revers à une main, ils me demandent des trucs par rapport à ça. Il y a vraiment un engouement!»

Joey, qui a rencontré Denis Shapovalov lors du Challenger de Drummondville en mars dernier, conserve précieusement l'autographe de son idole et voudrait bien un jour lui ressembler. Pour Joey tous les espoirs sont permis, après tout Shapovalov avait presque son âge en 2008 alors qu'il était chasseur de balles à la coupe Rogers pour l'actuel numéro 2 mondial Rafaël Nadal.

Celui-là même qu'il a défait en troisième ronde de ce même tournoi cette semaine, 9 ans plus tard.

Dans la même catégorie