/news/society

La lune gâchera le spectacle

L’observation des perséides sera difficile cette année

TVA Nouvelles

C’est cette fin de semaine que la traditionnelle pluie de perséides aura lieu. Cependant, le rendez-vous annuel pourrait être un peu décevant cette année pour les amateurs de ce type de spectacle.

«Malheureusement, la lune va venir gâcher un peu le spectacle. On vient de passer la pleine lune et on s’en va vers le dernier quartier, ce qui fait en sorte que la lune va se lever un peu avant 23h, donc la lumière de la lune risque de cacher plusieurs des étoiles», explique André Grandchamps, astronome au Planétarium Rio Tinto Alcan.

Dans une bonne année, il est possible de voir une soixantaine d’étoiles par heure, alors que pour cette année, dans les meilleures conditions, une vingtaine d’étoiles filantes par heure pourrait être aperçue, selon l’astronome.

Si c’est ce week-end qu’il y aura le plus d’activité dans le ciel, la pluie continuera tout de même jusqu’au 20 août, cependant le nombre d’étoiles qu’il sera possible d’observer chutera drastiquement après cette fin de semaine.

Un des autres facteurs qui fait en sorte que la saison 2017 ne sera pas la meilleure: le maximum de la pluie d’étoiles aura lieu samedi en après-midi.

«Également, être en ville ça pénalise énormément. Quand on donne des statistiques de 60 étoiles filantes par heure, c’est en campagne, dans un ciel où il n’y a pas de pollutions lumineuses. Dans une ville comme Montréal, oubliez ça!», ajoute André Grandchamps.

Les Perséides, doivent leur nom à la région du ciel d’où elles émanent (Persée). Elles sont des poussières de comètes qui en entrant dans l’atmosphère à 60km/s, se consument pour laisser une longue traînée lumineuse.

Le Planétarium se prépare également pour un autre phénomène. Une éclipse de Soleil aura lieu le 21 août, elle sera totale aux États-Unis et partielle pour les personnes qui se trouvent plus au nord comme au Canada.

«On va quand même voir 60% du soleil qui sera obstrué», explique l’astronome.

Dans la même catégorie