/news/society

Sainte-Bernard-de-Lacolle

Le groupe Storm Alliance se fait voir au camp des migrants

Yves Poirier | TVA Nouvelles

Les autorités responsables des camps de migrants à Saint-Bernard-de-Lacolle sont intervenues samedi pour interdire l'accès aux tentes à des membres du groupe Storm Alliance, a appris TVA Nouvelles.

Au lendemain de cette intervention à Saint-Bernard-de-Lacolle, qualifiée de simple «visite» par le groupe Storm Alliance qui ne cache pas ses préoccupations face à l'arrivée massive de migrants à la frontière, sa page Facebook, consultée par TVA Nouvelles, contient de nombreux messages d'intolérance véhiculés par des internautes.

Storm Alliance qui se défend d'être raciste et qui dit ne pas tolérer les messages haineux n'a toutefois pas retirer de sa page Facebook des commentaires tels que «L'avenir du Québec, j'ai le goût de vomir», «C'est sûr, ils ne veulent même pas rester dans leurs pays pour le rebâtir. Ils veulent avoir tout sans effort. Des parasites c'est tout ce qu'ils sont.» «Il n'y a pas plus lâche qu'un Haïtien. Des Africains auraient été moins pires. On va tous payer pour le ''BS'' de cette gang de maillets là.» «Une clôture avec du barbelé, ça coûterait pas moins cher??? Des quêteux de marde!!! J'en peux pu du gouvernement d'ici, m'as crisser mon camp dans un autre pays moi si!!!»

Zone protégée

D'ailleurs, cette zone demeure inaccessible aux gens qui n'ont pas les autorisations requises, précise l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC).

Selon l'Agence, les quatre membres de l'organisation ont quitté les lieux sans protester. «Si on avait assisté à grande manifestation, c'est certain que la police aurait pu être appelée sur les lieux. On a aussi des agents de sécurité sur place», a expliqué Jacqueline Roby, porte-parole de l'ASFC.

Les groupes Storm Alliance et La Meute ont manifesté le 1er juillet dernier, jour de Fête du Canada, mais ils avaient fait face à des manifestants pro-immigration. Les groupes s'étaient rencontrés sur le chemin Roxham, à Saint-Bernard-de-Lacolle, en Montérégie, secteur par lequel les migrants passent pour venir illégalement au Canada.

Ils sont interceptés par les policiers de la GRC. Storm Alliance a prévu une grande manifestation aux frontières canadiennes le 30 septembre prochain. On refuse pour l'instant de dévoiler le lieu où les manifestants vont se donner rendez-vous.

Le groupe Storm Alliance se décrit sur sa page Facebook comme une organisation non partisane dont l’«unique but est de protéger les droits du peuple» et «la défense de la Charte des Droits et Libertés».

Dans la même catégorie