/news/culture

Violences à Charlottesville

Les stars s’unissent contre le racisme

WENN

Certaines célébrités se sont indignées face aux violences racistes qui ont eu lieu ce week-end à Charlottesville, aux États-Unis.

Vendredi soir, des groupuscules néo-nazi se sont réunis pour manifester contre le retrait de la statue du général Robert E. Lee, qui s’était battu pour le maintien de l’esclavage pendant la guerre de sécession qui avait frappé les États-Unis au 19ème siècle, menant à son abolition.

La manifestation a continué samedi face à une autre manifestation, antiraciste, organisée contre la première, mais l’ambiance a rapidement tourné au vinaigre, forçant le gouverneur de Virginie à instaurer l’état d’urgence.

Malheureusement, samedi, les violences étaient telles qu’une voiture a fini par foncer dans les groupes antiracistes, faisant un mort et plusieurs blessés.

Un drame qui a poussé certaines célébrités à réagir immédiatement après l’arrestation du coupable.

«Cette info me rend malade, tout comme les racistes en costume qui paradent autour du fait que des NAZIS descendent dans nos rues en plein jour », a lancé Hayley Williams sur les réseaux sociaux.

Donald Trump, célèbre pour ses tweets lapidaires, a mis cette fois un peu de temps à réagir avant de lancer un appel au calme.

«Nous devons TOUS nous unir & condamner les symboles de haine. Il n’y a pas de place pour ce type de violence en Amérique. Nous devons rester indivisibles !», a-t-il publié avant de se mettre quelques détracteurs à dos en précisant que la violence lors de la manifestation venait « des deux camps ».

Parmi ceux-ci, J.K. Rowling, qui a signalé avec humour que Donald Trump avait un peu tardé à se manifester. « Sale journée pour que le président oublie comment on tweet », a-t-elle écrit sur Twitter pour accompagner la photo de deux suprématistes tenant un drapeau nazi lors de la manifestation.

Plus polémique, John Legend a dénoncé les sympathies qui unissaient la Maison-Blanche et les suprématistes blancs.

«Nous avons des sympathisants nazi et des nationalistes blancs à la Maison-Blanche. Condamnez les aussi. Ils ne devraient pas recevoir d’argent du contribuable», a-t-il écrit.

Seth Rogen, Mark Ronson, Questlove, Estelle et Ava DuVernay ont aussi exprimé leur indignation.