/regional/montreal/montreal

Demandeurs d'asile

Des centres d’accueil hors Montréal envisagés

Vincent Larin | Agence QMI

Les autorités envisagent d’accueillir les demandeurs d’asile à Laval et dans les deux banlieues de la région métropolitaine après l’ouverture d’un centre d’accueil temporaire à Boucherville samedi.

Voyez dans la vidéo ci-dessus un extrait d'une entrevue avec Marc Garneau, ministre fédéral des Transports.

«On regarde la couronne 450 et Laval, qui pourraient être une option», a indiqué au Journal la PDG adjointe du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal, Francine Dupuis.

«On cherche des places qui peuvent accueillir entre 300 et 600 personnes, puisque c’est plus facile à gérer», dit-elle.

À Boucherville, le Havre Providence, une résidence pour personnes âgées qui est actuellement inoccupée, a été mis à la disposition des demandeurs d’asile et pourrait accueillir environ 300 d’entre eux.

Selon Francine Dupuis, ce choix est tout naturel puisque l’endroit est très proche des autres logements temporaires situés à Montréal.

Plus d’endroits

Des discussions sont en cours avec différentes institutions, mais rien n’est encore officiel puisqu’il y a assez de place dans les logements temporaires.

«Il y a toujours des discussions pour ne pas se retrouver dans une situation où on serait débordés», explique Francine Dupuis.

Jeudi dernier, 2440 demandeurs d’asile étaient hébergés temporairement à Montréal, selon les chiffres du ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion.

La veille, 154 d’entre eux étaient entrés, alors qu’ils étaient plus du double à avoir quitté les centres d’accueil temporaires.

Dans la même catégorie