/news/society

Presque autant que durant toute l'année 2016

5000 migrants arrivés cet été

Benoît Philie et Matthieu Payen | Agence QMI 

Plus de 5000 migrants sont entrés au Québec par le rang Roxham depuis le début juillet, soit presque autant que durant tout 2016, selon une compilation du «Journal de Montréal».

Cependant, malgré de multiples demandes, le gouvernement fédéral n’était toujours pas en mesure de nous fournir des chiffres officiels concernant l’afflux de migrants depuis le mois de juillet.

«Nous avons mis toutes les personnes nécessaires pour faire en sorte d’avoir un relevé de la situation au jour le jour», s’était contenté de dire M. Cormier.

Notre calcul

Le Journal a donc additionné les chiffres disponibles afin d’obtenir un portrait global de la situation.

Nous avons d’abord ajouté les 1200 migrants en attente à Saint-Bernard-de-Lacolle aux 2785 demandeurs d’asile actuellement logés dans les centres d’hébergement temporaires de la région de Montréal.

Nous avons ensuite additionné les migrants qui ont quitté les centres d’hébergement. Selon le ministère de l’Immigration du Québec, ils sont 700 à avoir trouvé un logement depuis début juillet grâce aux organismes partenaires du ministère.

Ces chiffres ne tiennent toutefois pas compte des demandeurs d’asile qui logent chez des proches.

Au total, ce seraient donc plus de 5000 migrants qui auraient traversé la frontière illégalement en à peine plus d’un mois.

Pour toute l’année dernière, le ministère de l’Immigration dénombrait 5505 demandes d’asile au Québec. Dans les six premiers mois de 2017, il y en a eu 6505.

Autres camps

Lundi après-midi, les Forces armées canadiennes en étaient à installer des lits et à faire les vérifications finales dans un nouveau campement qui devrait permettre d’héberger 400 nouveaux migrants dès aujourd’hui à Saint-Bernard-de-Lacolle.

Au total, 25 tentes d’une capacité de 16 personnes chacune ont été montées sur un terrain situé tout près de l’autoroute 15, un peu au nord du premier campement de 540 places érigé mercredi dernier.

«Pour assurer un certain degré d’intimité, nous allons installer une clôture opaque de huit pieds de haut entre le campement et l’autoroute», a dit au Journal le major Alexandre Hottin, lors d’une visite du camp.

Les tentes sont équipées d’un système de chauffage, de lits, d’électricité, d’une alarme de feu et d’un plancher de bois.

Un troisième campement pouvant accueillir près de 250 personnes pourrait aussi être mis en place cette semaine un peu à l’est des deux autres.

M. Hottin n’écarte pas la possibilité que d’autres camps soient installés prochainement dans le secteur.

Hébergement

Dans la région de Montréal, le CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal continue de chercher de nouveaux centres d’hébergement.

On apprenait le week-end dernier l’ouverture d’un site dans l’ex-résidence pour personnes âgées Havre Providence, à Boucherville. Environ 300 personnes pourront y être hébergées.

Enfin, selon nos informations, la Ville de Laval a été sondée pour l’ouverture d’un autre centre. La municipalité a fourni deux adresses, dont celle de l’ancienne résidence Manoir Chomedey.

– Avec la collaboration de Boris Proulx, bureau parlementaire

Dans la même catégorie