/news/society

Frontière canado-américaine

Demandeurs d'asile: 3700 interceptions en deux semaines

TVA Nouvelles

Les autorités ont fait le point, ce matin, au sujet de l’afflux de migrants à la frontière canado-américaine.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a ainsi confirmé avoir intercepté 3700 personnes pour entrée illégale au pays du 1er au 15 août seulement, dont plus de 400 au cours des deux derniers jours.

En juillet, 2995 migrants ont été arrêtés, comparativement à 781 en juin. Dans les mois précédents, le bilan tournait plutôt autour de 400 à 500, selon la GRC.

Les autorités ont expliqué qu'une fois la frontière franchie, elles n'étaient plus en mesure de retourner les migrants en sol américain dans l'immédiat. On a toutefois expliqué que leur arrivée au pays ne représente pas «un ticket» vers la résidence permanente.

 

Le dossier des personnes jugées recevables sera par la suite transféré à la Commission de l'immigration et du statut de réfugié du Canada. Les autorités ont expliqué qu'en 2016, 50% des demandeurs d'asile provenant d'Haïti ont été refusés, puis renvoyés.

«Venir au Canada et faire une demande d'asile, c'est pas un ticket directement pour la résidence permanente», a déclaré Louis Dumas, d’Immigration Canada.

Face à l'afflux de migrants, l'Agence des services frontaliers du Canada a appelé en renfort une trentaine d'agents provenant d'ailleurs au pays pour aider leurs collègues du poste de Saint-Bernard-de-Lacolle.

Dans la même catégorie