/regional/estduquebec/cotenord

Côte-Nord

Les baleines sont nombreuses à Sept-Îles!

TVA Nouvelles

Il y a longtemps qu’il n’y a pas eu autant de baleines à Sept-Îles.

Juste à la sortie de la marina, à l’intérieur d’une baie d’une dizaine de kilomètres, deux rorquals à bosse, facilement identifiables par l’exposition de leur nageoire caudale, se nourrissent.

«Habituellement, c’est plus au large. C’est exceptionnel de les voir rentrer 2-3 baleines à bosse dans la baie», s’étonne le plaisancier Larry Mercier.

«J’observe des baleines tous les jours dans la baie de Sept-Îles. Cela fait 3 ans que j’opère. La première année, je voyais de petits rorquals et des marsouins. Mais des baleines à bosse, on en voyait jamais dans la baie de Sept-Îles», ajoute Pierre-Luc St-Onge, des Croisières du Capitaine.

«On a observé pendant de nombreuses années beaucoup de rorquals communs et de rorquals bleus ici à Sept-Îles. Et, cette année, on observe toutes les espèces», soutient l’observateur de baleines Jacques Gélineau.

Il est difficile d’expliquer les raisons de cette plus grande affluence cette année. Mais la situation ravit les plaisanciers! «Quand la mer est calme comme ça, il n’y a rien de plus beau que de voir une baleine sortir à côté de toi», dit un homme. «Le souffle d’une baleine, c’est quelque chose que l’on veut toujours entendre. On ne se tanne jamais», ajoute un autre.

Un peu plus loin, à l’extérieur de la baie de Sept-Îles: place au plus grand mammifère sur Terre!

Trois baleines bleues différentes ont été identifiées par Jacques Gélineau. Ce citoyen partage ses observations depuis 20 ans avec la station de recherche des Îles Mingan. Il recueille actuellement des données pour l’Institut nordique de recherche en environnement et en santé au travail.

«Au moment où on se parle, il y a 16 ou 17 rorquals bleus dans la péninsule de Forillon, en Gaspésie. C’est excellent cette année pour la fréquentation des mammifères marins. On en profite en même temps pour faire l’inventaire de l’ensemble des animaux que l’on voit», explique-t-il.

Dans la même catégorie