/news/society

Hôpital Maisonneuve-Rosemont

La vie d’une mère de 4 enfants changée grâce à l’œil bionique

TVA Nouvelles

Une mère, devenue aveugle à cause d'une maladie héréditaire, peut maintenant percevoir la silhouette de ses enfants grâce à l'œil bionique qui lui a été implanté à l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont.

L'intervention chirurgicale a déjà transformé la vie de 250 patients dans le monde.

Sandra Cassell est atteinte de rétinite pigmentaire, une maladie héréditaire qui touche 13 000 Canadiens et qui cause une baisse lente et progressive de la vision pouvant conduire à la cécité.

C'est apparu tout d'un coup, à l'âge de 26 ans. «Ça a pris à peu près... cinq ans. Et c'est devenu pire et pire.»

En février dernier, elle a subi une intervention chirurgicale d'une durée de quatre heures.

Le docteur Renaud Duval a filmé l'implantation de ce système révolutionnaire, fabriqué par la compagnie Second Sight aux États-Unis.

Le système convertit les images capturées par une caméra miniature, montée sur les lunettes, en une série de petites impulsions électriques, qui sont transmises sans fil à un faisceau d'électrodes implantées sur la surface de la rétine de l'œil gauche de Mme Cassell.

«Ils ont un ordinateur de poche, qu'ils gardent avec eux, il y a des mises à jour chaque année», explique le Dr Flavio Rezende, ophtalmologiste à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont.

Certains patients sont capables de voir de grosses lettres.

Avant l'opération, Sandra Cassell ne voyait presque rien. «J'avais une perception lumineuse, presque rien.»

On ne sait jusqu'où elle pourra se rendre grâce à l’œil bionique.

«Je ne vois pas comme de détails. Ce n'est pas comme 'high definition', ou couleurs, ou des choses comme ça. Mais je sais que, à l'avenir, ça s'en vient. Je vois comme un ombrage, une silhouette», explique-t-elle.

Pour la mère de famille de 42 ans, le plus beau cadeau, c'est qu'elle peut maintenant percevoir les silhouettes de ses quatre enfants. Elle n'a jamais vu le dernier, qui a deux ans.

«Moi, je le touche tout le temps. Mais d'être capable de le trouver... et de le toucher comme directement, c'est vraiment spécial.»

D'ici la fin de l'année, deux autres patients recevront cet appareil à l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont.

Chaque opération coûte environ 150 000 dollars et sera financée en partie par la fondation de l'hôpital.

- D'après le reportage d'Harold Gagné

Dans la même catégorie