/news/culture

Du 28 octobre au 2 novembre

Le film «Junior Majeur» projeté en première mondiale à Rouyn-Noranda

David Prince | Agence QMI

Tournage du film Junior Majeur

Le Journal de Québec

Le Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue a réussi une belle prise alors qu’il présentera en première mondiale le film très attendu «Junior Majeur» lors de sa soirée d’ouverture.

Le président du Festival, Jacques Matte, était tout sourire d’avoir convaincu le producteur Christian Larouche de tourner et de présenter la suite de «Pee-Wee 3D» en Abitibi.

«Ça fait deux ans et demi qu’on travaille sur ce projet. On les a convaincus de tourner une partie du film à Rouyn-Noranda et de mettre de l’avant les Huskies (l’équipe de hockey de Rouyn-Noranda). De présenter le film en première mondiale, c’est majeur pour nous», a dit M. Matte, qui affirme que la collaboration avec «Junior Majeur» est un des plus gros projets dans les 36 ans d’histoire du Festival.

«Junior Majeur» promet d’être un des gros succès du cinéma québécois en 2017 et devrait prendre l’affiche à temps pour les Fêtes.

On y retrouvera les mêmes personnages que dans «Pee-Wee 3D», mais cinq ans plus tard. Les fans pourront y retrouver Janeau Trudel (Antoine-Olivier Pilon) et Joey Boulet (Rémi Goulet) qui ont maintenant 18 ans et tentent de se faire remarquer par des équipes de la Ligue nationale.

«On devait tourner ici en mars, mais ce n’était pas possible en raison de la saison de hockey. On a donc terminé le tournage en juin et la première sera le 28 octobre. Ça laisse très peu de temps pour terminer le montage. Même moi, je vais voir le film complet pour la première fois à l’ouverture du Festival», a dit le producteur Christian Larouche.

Participation citoyenne

Au départ, la finale du film devait se passer au Saguenay et une grande partie du tournage devait avoir lieu au pays des bleuets. C’était sans l’insistance de Jacques Matte, qui a convaincu M. Larouche de tourner la majorité des scènes de hockey en Abitibi.

«Je levais le petit doigt et on avait tout ce qu’on voulait. Je pense que je contrôlais la ville pendant une semaine», a-t-il dit.

Christian Larouche promet beaucoup d’effets spéciaux dans le film, notamment pour transformer l’aréna Iamgold de Rouyn-Noranda en aréna russe où se déroulent plusieurs parties.

«Hochelaga» en fermeture

Le Festival du cinéma a également annoncé qu’il présentera «Hochelaga, terre des âmes», qui raconte l’histoire de Montréal et qui mettra en vedette le rappeur de Pikogan, près d’Amos, Samian, Vincent Perez et David LaHaie.