/news/politics

Un député de passage en Floride fait le point

Fausses informations sur l’immigration canadienne

Benoit Philie

 - Agence QMI

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Des informations mensongères sur le processus d’immigration au Canada circulent dans la communauté haïtienne, aux États-Unis, confirme le fédéral, qui tente de remettre les pendules à l’heure chez nos voisins du Sud.

« Des messages dans les médias sociaux suggèrent que le gouvernement canadien donne aux demandeurs d’asile un passage gratuit au Canada. Ceci est absolument faux et conduit les gens à prendre des décisions erronées », a expliqué vendredi le député fédéral Emmanuel Dubourg, en conférence téléphonique à partir de Miami.

De faux officiels

Il a aussi indiqué que des personnes se faisant passer pour des officiels canadiens sur les réseaux sociaux organisent des réunions où ils invitent les Haïtiens à venir apprendre comment faire pour traverser la frontière et demander asile au Canada.

« J’ai moi-même vu ces invitations », a assuré le politicien d’origine haïtienne.

M. Dubourg a passé les deux derniers jours en Floride pour rencontrer des leaders de la communauté haïtienne, des élus locaux ainsi que des journalistes.

« Évitez de vendre toutes vos affaires, évitez de quitter vos emplois et d’aller traverser irrégulièrement la frontière canadienne. Cela ne procure aucun avantage », a-t-il conseillé à la communauté.

Depuis le début de juillet, plus de 8000 migrants ont été interceptés à la frontière canadienne pour avoir traversé de manière irrégulière par le rang Roxham, en Montérégie. Près de 85 % sont des Haïtiens qui veulent fuir les États-Unis avant que Donald Trump ne retire leur visa temporaire.

« Je veux qu’ils sachent qu’en fin de compte, après tous les sacrifices qu’ils ont faits, une bonne proportion sera obligée de retourner dans leur pays », dit-il.

Bon accueil chez les Haïtiens

Le passage du député a été bien accueilli dans la communauté haïtienne, estime l’animateur à la station de radio 1580 AM, Pierre Gerson-Joseph, qui a reçu le député en émission, vendredi matin.

« M. Dubourg a clarifié beaucoup de choses », explique M. Gerson-Joseph.

Selon lui, le député a pris le temps de bien expliquer les différents programmes pour entrer régulièrement au pays.

« Les réactions ont été positives dans la communauté. Les gens comprennent mieux qu’on ne rentre pas au Canada si facilement », poursuit l’animateur.

Le nombre de demandeurs d’asile est actuellement en baisse. Environ 125 personnes ont passé irrégulièrement à la frontière, vendredi, comparativement à une moyenne de 250 par jour la semaine dernière, selon le syndicat des douanes et de l’immigration.

Dans la même catégorie