/news

20 ans de LCN

Attentat à la mosquée de Québec: Pierre Jobin se souvient

TVA Nouvelles

Le 29 janvier 2017, Pierre Jobin se souvient être accouru à la grande mosquée de Québec quelques minutes à peine après qu'un homme y eut ouvert le feu, tuant des musulmans réunis pour prier.

«Je regardais les médias sociaux et j'ai vu, soudainement, «Fusillade: 5 morts à Québec». Immédiatement, j'ai pris mes bottes, mes gants, mon manteau, je suis parti et je pense que 5 ou 6 minutes plus tard j'étais sur les lieux du drame», raconte le lecteur de nouvelles, expliquant que personne ne s'attendait à ce qu'un événement de la sorte survienne dans la Vieille Capitale.

«Ce soir-là, c'est l'impensable à Québec. Ça se passe chez nous, dans notre cour. On pense que ça se passe partout dans le monde, on ne sait pas ce que c'est au début. Est-ce que c'est un attentat terroriste? Est-ce que c'est quelqu'un de Québec?»

Selon Pierre Jobin, la tragédie, qui a été «un événement marquant pour l'histoire du Québec et pour les gens de Québec aussi», a notamment eu pour effet de mieux connaître une partie de la population.

«On a découvert la communauté musulmane de Québec qu'on connaissait peut-être un peu moins. Elle était dans la rue, ébranlée. Il y avait des gens qui étaient en pleurs; des gens qui fréquentaient la mosquée et qui ont perdu des proches.»

Pierre Jobin croit que LCN «s'est démarqué par sa rapidité et par sa présence» dans sa couverture des tristes événements. Le lecteur de nouvelles dit avoir été particulièrement marqué par le témoignage de gens qui l'ont remercié.

«Au cours des jours suivants, des Québécois, des musulmans, les gens venaient spontanément nous voir pour nous dire merci d'avoir été là ce soir-là et merci de nous avoir rassurés, de nous avoir expliqué ce qui s'était passé chez nous.»

Dans la même catégorie