/news/society

Fin de la crise?

Le camp de migrants à Saint-Bernard-de-Lacolle est vide

Yves Poirier | TVA Nouvelles

Revirement majeur de situation à la frontière canado-américaine à Saint-Bernard-de-Lacolle qui laisse peut-être entrevoir la fin de cette vague de migrants en provenance des États-Unis.

L'Agence des services frontaliers (ASFC) a confirmé à TVA Nouvelles que les tentes de l'armée qui servaient d'hébergement sont complètement vides, personne n'y est hébergé. Par ailleurs, on traite actuellement 100 demandes par jour, loin du pic des 300 interceptions au quotidien.

Le traitement des demandes se fait maintenant en une journée alors qu'il fallait calculer un delai de deux à trois jours pour la même opération, il y a quelques semaines, quand le site débordait à Saint-Bernard-de-Lacolle.

Ce qui pourrait expliquer ce changement drastique est l'intervention du député fédéral Emmanuel Dubourg qui s'est rendu à Miami, en Floride, pour parler avec la communauté haïtienne et démystifier le processus d'immigration au Canada.

«On sait que le gouvernement fédéral a fait beaucoup d'efforts à travers ses consulats pour expliquer que ce n'était pas si simple que ça, que ce n'était pas un chèque en blanc automatique que de traverser la frontière», explique Francine Dupuis, présidente-directrice générale adjointe du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l'Île-de-Montréal.

Dans la même catégorie