/news/currentevents

Québec

Multiplication des enquêtes sur les crimes haineux

TVA Nouvelles

Les enquêtes policières se multiplient sur le territoire de la ville de Québec en lien avec les crimes à caractère haineux entourant tout ce qui est survenu au Centre culturel islamique de Québec (CCIQ) depuis plus d’un an.

Hier, on a appris que le véhicule du président du CCIQ a fait l’objet d’un incendie criminel quelque 36 heures après l’annonce de la vente d’un terrain municipal au CCIQ afin de permettre l’aménagement d’un cimetière musulman à Québec. Une enquête est d’ailleurs en cours à ce sujet depuis quelques semaines.

Par ailleurs, les enquêteurs du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) sont toujours à tenter d’épingler le ou les suspects qui ont déposé une tête de porc à la grande mosquée et laissé un message haineux en juin 2016

Concernant le Coran déchiqueté en juillet dernier accompagné d’un couteau et d’un message haineux laissés aussi à l’entrée de la mosquée, l’enquête se poursuit.

«Des images de bonne qualité ont été visionnées, mais ne permettent pas de conclure à l’identité de l’auteur du geste. Par contre, on est toujours à la recherche de la personne et si besoin, on fera appel aux médias le cas échéant», explique Pierre Poirier, porte-parole du SPVQ.

De plus au début d’août des excréments ont été laissés tout près du CCIQ. «On fait une analyse des lieux. Est-ce que ce sont des excréments qui ont été projetés? Est-ce que quelqu’un aurait eu un malaise? On n’a pas d’autre chose sur les lieux qui permet de conclure à un incident haineux», poursuit le policier Poirier.

Ce sont des enquêteurs spécialisés du SPVQ qui sont affectés aux dossiers des crimes haineux à Québec.

Toute personne ayant des informations concernant ces actes criminels à caractère haineux peut communiquer de façon confidentielle au 418 641-AGIR (2447).

Dans la même catégorie