/finance/realestate

Immobilier

Deux joueurs des Canadiens vendent leur maison à des Chinois

Jean-François Cloutier | Agence QMI

Les hockeyeurs Andrei Markov et Max Pacioretty ont vendu leurs luxueuses maisons de la Rive-Sud le même jour à la fin août à des acheteurs d’origine chinoise, a appris Le Journal.

Les deux transactions confirment une tendance observée depuis le début de l’année sur l’intérêt grandissant des acheteurs d’origine asiatique pour le marché des maisons de prestige.

Le défenseur russe Andrei Markov a conclu la vente le 28 août pour 1,05 M$ de sa propriété de Candiac, sur la Rive-Sud de Montréal. Il a annoncé à la fin juillet qu’il retournait vivre en Russie. Markov n’a pas réussi à s’entendre avec l’organisation du CH pour renouveler son contrat.

La maison de Markov était à vendre pour 1,195 million $. Andrei Markov Le courtier ne tarit pas d’éloges sur la maison vendue par l’ancien défenseur vedette.

«Résidence prestigieuse, construction de qualité, finitions de haut gamme [sic], 4+1 chambres à coucher, pièces généreuses, luminosité abondante, magnifique cours privé [sic]», écrit-il. Bien équipée Dans le sous-sol, on trouve une cave à vin, un bar, un foyer et une salle de jeux, entre autres. Une cuisine «digne de mention» et une salle familiale munie d’une bibliothèque complètent le tout au rez-de-chaussée. À l’extérieur, une «piscine à l’eau saline» est entourée «de cèdres matures».

Selon le courtier, la résidence est la «maison idéale pour une grande famille à proximité de tous les services», dit-il. L’acquéreur, un résidant actuel de Candiac, s’est marié en République populaire de Chine dans les années 1980, selon les documents.

Dans le cas de Pacioretty, l’attaquant du Canadien et son épouse ont vendu leur maison de Brossard pour 1,75 million $. Ils demandaient au départ 1,98 million $. La propriété compte cinq chambres à coucher et quatre salles de bain. Vague d’achats chinois Un résidant de Brossard est l’acheteur.

Selon l’acte notarié, il demeurait en Chine au moment de son mariage, en 2012. Le clan Pacioretty a décidé de déménager dans une plus grande maison pour accueillir la venue de leur troisième enfant. En entrevue cet été, Max Pacioretty a de plus raconté avoir été victime d’un cambriolage dans la maison de Brossard. Les voleurs auraient dérobé «une montre de grande valeur et une certaine somme d’argent».

Les deux transactions s’inscrivent dans une vague d’achats de Chinois depuis quelques mois dans la métropole. Selon le courtier William Gong, d’Engel & Völker, les acheteurs chinois sont friands de grandes maisons luxueuses. Les maisons entre 1 M$ et 2 M$ sont particulièrement prisées dans des secteurs comme Westmount, Mont-Royal et Brossard. 

Dans la même catégorie