/news/currentevents

Meurtre par strangulation

La Montréalaise tuée à Edmonton était sous l'emprise d'un proxénète

TVA Nouvelles et Agence QMI

La Montréalaise de 29 ans assassinée par strangulation à Edmonton était sous l'emprise d'un proxénète.

Selon les informations obtenues par TVA Nouvelles, Valérie Maurice se rendait régulièrement à l’extérieur du Québec, notamment en Alberta, pour voir des clients. C’était le cas lorsqu’elle a été retrouvée morte jeudi dernier par la police qui avait été appelée pour vérifier un appartement de la 88e rue.

Elle n’habitait pas dans ce logement, selon la police. Des voisins auraient cependant rapporté qu’un couple y vivait.

Des amies de la victime, des femmes de la région de Montréal pour la plupart, sont particulièrement inquiètes concernant le proxénète de Montréal qui accompagnait souvent Valérie dans ses déplacements. Elles ajoutent que des témoins importants détiennent de l’information liée à cette sordide affaire.

«La police a juste à regarder le passeport quand elle allait à Montréal-Trudeau. Chaque fois qu'elle s'en allait à Edmonton, vérifiez avec qui elle se rendait. Il faut au moins qu'ils [les policiers] parlent à ce gars-là», a dit l'amie de Valérie Maurice.

Incapables de parler à la police

Des amis de la victime se disent prêts à communiquer ce qu’ils savent aux autorités, mais lorsqu’ils se sont adressés au Service de police de la Ville de Montréal, on leur a répondu ne pouvoir rien faire, puisque le drame a eu lieu en Alberta.

Ces femmes, qui craignent pour leur propre sécurité, ont alors tenté de joindre les autorités policières d’Edmonton, mais se sont jusqu’ici butées à des boîtes vocales.

Selon celles-ci, le proxénète se trouve à Montréal et pourrait s’en prendre à elles ou leur famille.

«Ça m'interpelle parce que les 48 à 72 premières heures à la suite d'un homicide sont cruciales si on n'a pas une piste. Après ces 48 à 72 heures, effectivement, les chances de résoudre un crime diminuent à peu près de 50%», a expliqué Jean-François Brochu, ex-sergent à la Sûreté du Québec.

La police n’avait toujours pas de suspect samedi et a décidé de révéler l’identité de la victime aux fins de l’enquête.

La police de Montréal a lancé un appel à témoins.

Valérie Maurice devait célébrer cette fin de semaine son 30e anniversaire de naissance.

Elle est la 34e personne victime d’un meurtre à Edmonton cette année.

 

Dans la même catégorie