/regional/centreduquebec

Originaires de l’île de Saint-Barthélémy

Des élèves inquiets à Drummondville à cause d'Irma

Shanny Hallé | TVA Nouvelles

L'ouragan Irma de catégorie 5 a dévasté l'île de Saint-Barthélémy dans les Antilles mercredi. Les conséquences se font sentir jusqu'à Drummondville, dans le Centre-du-Québec, où le Collège Saint-Bernard tisse des liens serrés avec la population de l'île depuis les cinq dernières années.

Cette année, 25 élèves originaires de Saint-Barthélémy poursuivent leurs études au Collège grâce au programme d'accueil pour les étudiants internationaux.

Les élèves sont très inquiets pour les membres de leur famille qui se trouvent toujours là-bas.

«Actuellement, le plus difficile pour eux, c'est de ne pas savoir comment vont leurs proches», a expliqué Frédéric Malette, directeur des services aux élèves.

Le Collège est en mode gestion de crise. Une cellule d'intervention, en fonction 24 heures sur 24, a été mise en place pour ces élèves. Des services de psychologues sont offerts et l'équipe des services aux élèves les aide à faire de l'imagerie positive, et cultiver l'espoir.

«Les professeurs ont été préparés, car on ne sait jamais à quel moment un élève peut réagir, à un moment qu'on ne s’attend pas, en plein milieu d'un cours par exemple», a expliqué Dominic Guévin, directeur général du Collège Saint-Bernard.

En fin d'après-midi mercredi, les directeurs ont reçu un appel de Saint-Barthélemy. Les parents qui ont été joints seraient sains et saufs, malgré les dégâts importants causés par l'ouragan Irma.

Un seul téléphone serait actuellement disponible sur l'île selon les informations transmises aux directeurs. On prévoit que les informations vont rentrer au compte-goutte.

Le personnel du Collège Saint-Bernard va poursuivre son soutien aux élèves au cours des prochaines semaines pour aider ces élèves et leurs proches à traverser cette épreuve difficile.

Dans la même catégorie