/news/society

Données personnelles

Les Québécois prudents sur le web

Agence QMI 

La majorité des internautes québécois sont prudents lorsque vient le temps de donner des renseignements personnels sur le web, selon un rapport d’enquête du Centre facilitant la recherche et l'innovation dans les organisations (CEFRIO).

S’ils se disent «très ou assez à l'aise» (59 %) de partager leurs informations personnelles sur le web avec le gouvernement ou les institutions financières, les Québécois sont toutefois plus réticents lorsqu’il s’agit de détaillants (33 %), d’agences de voyage et loisirs (28 %) ou de fournisseurs de services de divertissement (25 %).

«La propension à partager ou non les renseignements personnels varie significativement selon l'âge des internautes. Les 18 à 34 ans (génération Y) sont plus ouverts à ce sujet, tandis que les 55 ans et plus ont davantage de réticences à divulguer leurs renseignements personnels», a souligné Claire Bourget, directrice principale de la recherche marketing au CEFRIO.

Sur les réseaux sociaux, la réticence des Québécois à partager leurs informations personnelles est encore plus forte puisque 73,5 % des internautes québécois disent être craintifs.

L'enquête NETendances du Cefrio note toutefois que les Québécois sont moins nombreux à contrôler leur empreinte numérique. «Seulement 49 % ont déjà changé des paramètres de sécurité de leur outil de navigation, 37 % ont déjà utilisé le mode privé pour aller sur internet et 30 % ont déjà installé une extension pour protéger leurs informations personnelles», lit-on dans le communiqué.

En revanche, près de 69 % des internautes québécois ont supprimé au moins une fois l'historique de navigation et des témoins (cookies) de leur fureteur.

Les Québécois sont globalement réticents à partager leurs informations personnelles sur Internet, confirme un nouveau volet de l'enquête NETendances

Dans la même catégorie